Longtemps, les maîtres étaient plus âgés. C’est vrai, lorsque nous allions voir Tamura Sensei, Sugano Sensei et d’autres , ils avaient tous cette aura de le sagesse de l’âge avancé et étaient pour nous de vrais Senseis ( celui qui est né avant).

fluency-old-guyEt il est vrai, dans une certaine logique, que celui qui est né avant sera plus…âgé et sera donc notre maître à vie mais pas tout le temps pour tout le monde.
Quand j’avais moins de vingt ans, les maîtres de plus de trente ans me paraissaient inaccessibles.
Quand j’avais trente ans, je trouvais que les professeurs de plus de quarante ans avait une certaine sagesse et je buvais leurs paroles comme prophétie.

Old-ManQuand j’ai eu quarante ans, je trouvais que les enseignants de cinquante ans avaient un bon niveau…technique et parfois en sagesse.
Arrivé maintenant à cet âge et même un peu plus, je me rends compte qu’en fait…je ne suis pas si sage et qu’ils ne devaient pas l’être trop non plus :-).
Et étrangement, depuis quelques années, ma pratique se trouve influencée par des enseignants plus jeunes, le chemin à l’envers??? Crise de la cinquantaine de l’Aïkido???

Old-Man2Lorsque je croise, par hasard, des anciens et que les questions sont « Qui suis-tu maintenant » et que ma réponse est Leo Tamaki ou autres, les regards se font lourds et les paroles « hein, mais il est plus jeune que toi? » ou « tu devrais suivre un tel, ce sera bien pour tes grades! » ou encore « ce n’est pas de l’Aikido, çà ».

rock_funny_grandmother_old_woman_devil_horns_hand_desktop_1280x800_hd-wallpaper-788722Bon, les grades, je ne suis pas attiré par cela et l’Aikido n’est-il pas en perpétuelle évolution? Ne peut-on pas introduire de nouveaux concepts?
N’y a-t-il pas eu d’autres « jeunes » qui ont fait avancer l’art et l’ont même révolutionner, je pense ici à Tissier Shihan que beaucoup vilipendaient lors de son retour du Japon avant de se rallier à son travail.

old_woman_2Personnellement, si je n’avais pas rencontré certaines personnes, j’aurais arrêté purement et simplement pour me tourner vers un autre art martial.
Maintenant, je suis heureux dans ce que je fais, Aikido ou pas? je n’en ai cure mais je garde le nom pour ma pratique.

old-manL’école qui m’influence le plus, le Kishinkai, regroupe un grand nombre de jeunes et nous ne sommes pas très nombreux à être « les vieux » sur les tatamis.
Il y beaucoup moins de cérémonial, nous allons voir des amis en stage et pas des grades, nous allons voir des personnes que nous apprécions et pas des noms à afficher sur les cartes de stage, c’est une autre dynamique
J’espère juste que les jeunes ne s’embêtent pas trop avec nous…les plus vieux…

Petite apostille :
J’écris souvent plusieurs articles en même temps et les complète au fil du temps.
Entre la rédaction et la publication, le hasard a voulu que Julien Coup publie à son tour un billet allant là d’un plus jeune vers un plus vieux

3 thoughts on “Jeunesse et vieillesse

  1. Le maître est « intérieur Steph » 🙂 Je partage les idées de ce beau texte… une des plus belles : « nous allons voir des amis en stage »… un des « vieux » des tatamis 🙂

  2. Eh oui, je sais mais là c’est le « vrai maître »…
    Le sujet est très vaste, à vrai dire, sur les rapports entre plus jeunes et plus vieux dans les arts martiaux, un post n’y suffira pas.
    A bientôt pour une visite chez des amis, vieux frère 😉
    Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *