Aiki Taikai et NAMT 2016

Aiki Taikai et NAMT 2016

Ce dernier week-end de juin fut l’occasion d’un nouveau voyage vers la France pour regoûter aux joies du Taikai et de la NAMT.
Après une arrivée le vendredi dans un  lieu de logement…euh insolite 😉 et une soirée des plus étranges, départ le samedi matin vers le magnifique Dojo d’Herblay pour deux journées dont je vous livre quelques impressions sur les ateliers que j’ai suivi :

Takamura ha Shindo Yoshin ryu avec Tobin Threadgill 
En arrivant sur le tatami, notre enseignant du jour est déjà en pleine explication passionnée. Je le regarde attentivement et il me fait penser à un étudiant américain avec le visage bien carré et de petites lunettes rondes. Mais sous cette allure se cache un des sensei des plus impressionnants qu’il m’aie été donné de rencontrer et toujours avec le sourire et un enseignement non dénué d’humour.

Photo Pierre Fissier

Photo Pierre Fissier

Un américain des montagnes perdues du Colorado devenu dépositaire d’une des plus ancienne Koryu japonaise, je pense qu’il s’agit là d’un cas unique.
Des exercices tels que des “push out” qui m’ont un peu rappelé quelque chose à des techniques plus sophistiquées nous ont permis d’avoir une belle approche de cette école bien intéressante et dans laquelle nous pouvons retrouver nombre de principes également en application dans le Kishinkai.
Pour avoir eu l’occasion de passer plusieurs fois dans ses mains, je puis vous dire qu’il s’agit là d’un très très très haut niveau.
J’ai beaucoup apprécié également d’avoir fait la rencontre de Nicolas Delalondre, son représentant en France et bien connu de la communauté martiale sous son blog “Sur les pas de Mars”. Ses conseils avisés m’ont bien aidé dans la découverte de cette école que je reverrai certainement avec une joie non dissimulée.
Trois heures passées à la vitesse de l’éclair.

Aikido avec Marc Bachraty
Je suis Marc Bachraty sur le net et j’en entends souvent des louanges venus d’amis de tous les horizons. J’avais donc vraiment envie de le rencontrer.
Elève très proche de Christian Tissier et enseignant de vraiment haut niveau, j’ai été flatté qu’il connaisse le Sakura Dojo (un peu d’ego là 😉 ).
Sous des dehors bien sympathiques et un enseignement là aussi des plus souriants se cache un formidable technicien mêlant Aikido et Karaté.
Leo Tamaki avait écrit qu’il bougeait comme le vent et…c’est vraiment exact.
Et pour nous aussi mais en bien moins venteux quand même et aussi plus près du sol 😉
Bon après, ce n’est plus trop la pratique que j’ai envie de faire même si techniquement d’une belle propreté et d’une grande finesse, les 01h30 de chutes non stop ont été le rappel de quelques années lointaines mais je suis vraiment sorti de cela.
L’occasion aussi de partager avec les jumeaux maléfiques Guillaume Roux et Pierre Fissier, l’Aiki Kohai, pas si Kohai 😉

NAMT
La NAMT fêtait cette année son dixième anniversaire et il m’aura fallu…dix ans pour découvrir cela et me rendre compte de l’importance de cet évènement car au dela des démonstrations, il existe une communion réelle entre spectateurs, l’amour de la belle pratique martiale.
Ce fut fascinant de bout en bout et je ne pourrais pas faire un classement tant il eu des choses différentes. Bien sûr, ce fut un moment extraordinaire de voir Kuroda Sensei et son école en action mais je me répète tout fut magique à mes yeux.

Photo Pierre Fissier

Photo Pierre Fissier

L’épée longue avec Michel Biays
Cela fait un petit moment que je m’intéresse aux traditions martiales européennes mais uniquement par écran ou écrits interposés. J’étais donc plus que très intéressé de decouvrir cette autre approche que nos arts japonais.
Je ne fus vraiment pas déçu tant ce fut passionnant par les explications historiques et la découverte de la gestuelle.
Pour des raisons de sécurité évidentes, nous n’avons pas travaillé avec les épées proprement dites mais avec des frites de piscine (des tubes en mousse).
Travail de la distance, se mettre dans le rythme de l’adversaire, faire passer la tactique avant la technique, prises de décision, ce fut un cours magistral qui a enchanté tout le monde et avec des principes que nous retrouvons dans notre propre art.
Je pensais faire surtout de la théorie et en fait ce fut extrêment physique mais bien éclatant.
Et si je connaissais Michel Biays de par ses interventions sur le net disons un tantinet tranchantes et toujours délicieuses, j’ai été bien ravi de rencontrer en chair et en os ce vraiment excellent enseignant doté d’une incroyable connaissance du sens du combat.
Merci également à Hlod Horvath, l’assistant du jour pour ses bons conseils.

Uechi ryu Karaté avec Didier Lorho
Comme déjà écrit dans d’autres articles, ma connaissance du Karaté est bien limitée.
Et lorsque je vois arriver l’enseignant, hein c’est lui, le gars de la Démo d’hier avec des casses de bâton sur toutes les parties du corps et des frappes d’endurcissement, à quelle sauce allons nous être mangé?
Au final, sous des dehors bien durs et une pratique qui ne fait pas dans la dentelle, sans fioritures ou gestes en soie, un excellent pédagogue et quelqu’un vraiment à connaître. Un cours dans la gouaille et le travail bien sérieux, j’ai vraiment apprécié.
Cette leçon s’est déroulée en plusieurs temps et nous a donné l’occasion d’avoir une légère approche de ce très beau style.
Tout d’abord un “léger échauffement” suivi de l’étude du kata spécifique de l’école : le Sanchin. Plutôt un résumé en fait car évidemment, l’apprentissage en lui-même dure des années et des années.
Passées les bribes exécutées dans différentes directions, nous passons aux exercices d’endurcissement, en “mode léger” quand même sauf pour certains aux premiers rangs 😉 . Un partenaire exécute les gestes du Kata et durant certains arrêts, il est testé par son binôme.
Bien d’essayer cela dans son corps car, il faut bien l’avouer, l’Aikidoka est rarement frappé et surtout de cette façon et avec cette intensité. Coups de poings, frappes avec les mains, low kicks, coups de pied nous parcourent la structure en mode soft (je le redis) mais le ressenti est plus qu’intéressant.
La dernière partie fut l’occasion de s’essayer à quelques applications techniques.
Merci à Didier Lorho et à son assistant Raphael pour ce cours très bien construit et qui a permis de découvrir cette vraiment très belle discipline.

Fin
Voilà, plus qu’un an ou plutôt encore un an avant de revoir tout cela.
Merci à Leo pour ce très beau we, c’est grâce à lui que de tels évènements peuvent exister.
Merci à Shizuka et Chaymaa pour leur organisation sans failles et  leur accueil à chaque fois bien souriant.
Merci à tous ceux vus sur les tatamis et ailleurs.
Et merci à Stéphane Groenveldt d’avoir supporté le voyage en ma compagnie et mes railleries à propos du logement, ce fut bien épique et inoubliable 😉

4 Comments
  • Stéphane
    Posted at 09:16h, 28 juin

    Merci à toi d’avoir fait la route avec moi. Ne t’inquiète pas j’ai pris tout cela avec beaucoup d’humour. J’apprendrai de mes erreurs.
    Ce fut une super aventure et une super expérience.je terminerai par un mot
    IRMAT!

  • Steph
    Posted at 09:41h, 28 juin

    Ca va te poursuivre toute ta vie 😉
    Mais sérieusement, quelle éclate, le logement et le stage, merveilleuse aventure.

  • Nicolas
    Posted at 10:59h, 28 juin

    Bonjour Stéphane,

    Ce fut un vrai plaisir de te rencontrer. Au plaisir de te revoir. 🙂

    Nicolas

  • Steph
    Posted at 11:12h, 28 juin

    Bonjour Nicolas,
    Plaisir partagé 🙂
    Et vraiment conquis par ton école, très très intéressante.
    Très belle journée
    Stéphane

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.