Pas vieux, pas jeune..

Pas vieux, pas jeune..

En voyant cette vidéo d’une dame assez agée pratiquant l’Aïkido…depuis 1958 et y trouvant beaucoup de bonheur, mes pensées se sont envolées vers tous les anciens qui ont compté dans ma petite vie de pratiquant et qui ont aujourd’hui disparu et aussi vers ceux toujours là mais que je ne vois pas et ne respecte peut-être pas assez…  

Bien souvent, les anciens sont laissés un peu à l’abandon sur les étangs verts, les jeunes se moquant gentiment d’eux en oubliant de se souvenir que si ils pratiquent aujourd’hui, c’est grâce à tous nos prédecesseurs qui n’ont peut-être plus toutes leurs qualités physiques d’antan mais qui bénéficient d’une expérience incomparable. N’omettons pas qu’ils ont pu cotoyé les élèves les plus proches du fondateur à une époque ou ceux-ci étaient vraiment dans la fleur de l’âge et encore dans les idées d’O Senseï…
Eh, oui, suivre l’enseignement des Maîtres Murashige, Abe, Tohei, Nakazono, Noro et Tamura fin au début des sixties, ca devait être quelque chose…
Qui dans notre plat pays de tatami ne se souvient pas de la mine toujours souriante de Maître Jean Dedobbeleer (décédé hélas en 2005), toujours accompagné de son épouse de pratiquante Yvette et sillonnant les dojos à plus de 70 ans passés…Je me souviens de ces cours qu’il donnait chaque mois à LLN et que j’ai du suivre pendant 3 ou 4 ans au début des années nonante…de l’aikitaichi des débuts de cours et da la manière dont il décrivait la montée de la main…comme boire une trappiste…(ses cours seront repris par la suite par Pierre Ackermans, lui aussi parti trop tôt)…et aussi de mon inconscience d’un jour l’avoir pris comme Uke à Wégimont lors d’un randori de fin de cours…moi qui n’était que débutant et lui si ancien…Un petit film pour se souvenir, Jean et Bacas Sensei (décédé en 2006) en stage en Hongrie…
  

Et lors des stages de Jean, il y avait une petite dame un peu fluette qui, je l’appris plus tard, avait dépassé la soixantaine…une personne un peu spéciale qui faisait ses courses à l’aide d’un pendule…
Je devais la cotoyer de longues années encore et nous nous voyons toujours aujourd’hui…A plus de 70 ans, Hélène continue l’Aïkido en plus de ses multiples activités telles le Reiki et la géobiologie dont elle est vraiment une experte européenne (voir l’interview : ici).

Il y a bien sûr tous les autres tels Edgard Schelstraete, toujours bon pied bon oeil et maniant le sabre avec dextérité, il est par ailleurs professeur de Iaido et représentant de la fédération européenne.
Et Monsieur Albert Polspoel, qui à près de 85 ans est toujours là, chutant comme au premier jour et dispensant plusieurs cours par semaine…

 
Albert (à droite) avec Pierre, un moins vieux…;o)

Aspirons à devenir comme eux le temps passant et souvenons-nous…du temps qui passe…

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.