Qu’est ce que l’Aunkai?

Qu’est ce que l’Aunkai?

A l’approche du stage avec Akuzawa Senseï, j’en parle évidemment beaucoup autour de moi mais une question récurrente auprès des pratiquants interlocuteurs : Qu’est ce que l’Aunkai?
N’ayant jamais pratiqué cette discipline, je suis bien en mal de répondre, déjà qu’il est compliqué d’expliquer l’Aïkido…Heureusement, le net est là et pas mal de bons sites éditent des articles de qualité sur ce bujutsu. Je vous en ferai, par ailleurs, découvrir quelques uns dans les jours qui viennent.

 akuzawa-minoru-exercices
Akuzawa Sensei (Source : www.leotamaki.com
)

Voici une définition, à mon sens très compréhensible pour les néophytes, parue sur le Blog Guanyan (avec l’aimable autorisation de l’auteur) :

 Avant de courir, il faut savoir marcher….. avant de savoir marcher, il faut tenir debout »

Cet adage pourrait résumer ce qu’est l’Aunkai : une méthode visant à développer les principes fondamentaux qui gouvernent le mouvement et l’équilibre.
Faites ce test : tenez vous droit, dos à un matelas et demandez à une personne de vous pousser très légèrement. N’exercez aucune résistance, que va t’il se passer ? votre partenaire vous fera tomber sans aucun effort.
Vous venez d’expérimenter le fait que la simple station verticale relève d’une psycho-motricité particulièrement fine. C’est un acte plus ou moins conscient qui met en œuvre un grand nombre de muscles interagissant entre eux alors que, difficulté supplémentaire, nous reposons sur une base très étroite (nos deux pieds et l’espace qui les sépare). Rien de ce qui relève de la motricité n’est inné chez l’homme, on ne nait pas en marchant, ni même en sachant se tenir debout, c’est un apprentissage long et laborieux.
L’Aunkai reprend cet apprentissage là ou les nécessités de la nature l’ont arrêté. Nous avons besoin de tenir debout, de marcher, parfois de courir (c’est déjà plus rare) et c’est à peu près tout, simplement parce que nous n’avons pas besoin de grand chose de plus.
Pour forger un corps apte à la pratique des arts martiaux, l’Aunkai va générer des « tensions de déséquilibre contrôlé » à travers des exercices qui forcent le corps à s’adapter à des positions de plus en plus contraignantes sur le plan de l’équilibre et de la mobilité. Ainsi sollicité, le corps apprend à faire face à des situations de plus en plus difficiles, sans rien perdre de son unité.

Exemple de déséquilibre contrôlé

Exemple de déséquilibre contrôlé: le recul du buste est compensé par la tension des bras.

 Etirement, relâchement, mise en tension sont les maitres mots de la méthode d’Akuzawa sensei. Cette pratique va amener le pratiquant vers un « corps martial », un corps particulièrement stable, relâché qui s’articule autour de la conscience du centre de gravité et de l’axe du corps, la colonne vertébrale.

2 Comments
  • Manu
    Posted at 15:00h, 26 avril

    Les occasions de suivre l’enseignement d’akuzawa sensei étant rare, je fais le déplacement de Paris vers Bruxelles pour suivre les deux cours du 25 et du 26 Mai. J’espère avoir le plaisir d’y faire la connaissance des pratiquants de votre club 🙂

    Cordialement

    Manu (Guanyuan)

  • Steph
    Posted at 19:23h, 26 avril

    Bonjour Manu,
    Merci du commentaire et aussi de la visite à l’occasion du stage.
    En fait, celà ne se passe pas dans mon Dojo mais dans une autre salle, ce sera assez mélangé comme public, je pense.
    Au plaisir de vous rencontrer.
    Bien à vous
    Stéphane

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.