+32 473 63 99 30

Allen Pittman, un réapprentissage

Allen Pittman, un réapprentissage

Du 15 au 18 mai, Allen Pittman était en Belgique pour une série de Master Class.
Bien que j’aie déjà goûté à la Sagesse du Corps par l’intermédiaire de Sébastien Place, je n’avais pas encore pratiqué avec le créateur de la discipline.
Ce fut vraiment une découverte « choc » malgré qu’il me fut difficile d’en profiter pleinement avec les affres de l’opération gênant les mouvements du ventre.  Pourtant, bizarrement, les douleurs se sont atténuées avec les quelques heures de « Wisdom of the Body », effet ou auto-suggestion?
033De l’enfance
Dans la première partie de la méthode, tout part de l’enfance, notre état originel, et nous allons grandir en nous remémorant les étapes de notre vie, réapprendre tous ces gestes  que nous faisions instinctivement. Ces étapes passent  par l’exploration avec tous les membres de notre corps, mains, pieds, jambes, têtes, bras…
Egalement par des attitudes, comme par exemple se frotter les yeux lorsque nous sommes fatigués, cela paraît un réflexe mais en fait cela a une action sur le cerveau et permet de dormir.
L’enfant ensuite veut se lever et, pour cela, va utiliser toute une panoplie de muscles et de gestes pour y parvenir.
Allen nous fait découvrir des muscles insoupçonnés, je retrouve dans son travail des mouvements que j’effectue lors des cours de Yoga mais ici c’est différent.003L’animalité
Allen nous explique ensuite que l’enfant commence à se lever et fait un parallèle avec les déplacement animaux en nous mimant des ours et des primates plus vrais que natures.
Difficile de se déplacer comme cela mais bien intéressant pour le corps. Je note que la position de repos de nos cousins pas si éloignés est similaire au squat asiatique dont j’avais déjà vanté les mérites dans un autre article.029Théorie (petit pêle mêle)
Une partie « théorique » nous attend alors. Allen nous explique divers concepts dont celui de la « pomme » qui m’a bien parlé.
Il nous relate également les bienfaits des étirements en insistant sur le fait que plus on vieillit, plus il faut tenir la posture longtemps afin d’amener les muscles à température optimale et par là les relâcher au maximum.
On démonte la partie du lever à partir de la position jambes tendues et les bras touchant le sol. On a tendance à se relever sans se servir des bras alors que l’enfant va les utiliser, comme en Yoga en fait.
La position « sauterelle » (Shalabhasana en Yoga) permet une grande détente est également un bon vecteur d’endormissement.
Les bienfaits de regarder le ciel au moins dix fois par jour, ce qui préviendrait les risques d’attaque cardiaque.
Le corps est construit à 25 ans atteint. Par la suite, il est possible de le modifier mais la structure acquise restera.
(Ndla : il ne s’agit que de quelques notes de ma part :-))032Combat Zone
Allen nous explique ensuite les différents phases de « préparation » à la relation (qui peut être amicale ou conflictuelle) avec une personne. La première phase consiste en un balancement d’avant en arrière (semblable à l’exercice taoiste « Les vagues de la mer qui ondulent« ).  Ensuite, vous croisez quelqu’un. Si la personne en face de vous a un sourire intérieur, vous sourirez de même mais si l’attitude est clairement vindicative, les épaules vont se relâcher et les mains vont se placer de façon précise.
Là, j’ai la chance d’être devant Allen pour mimer cette position et je sens clairement à la fois le danger qui passe à la bienveillance et vice-versa, sentiment étrange…
Explication par la suite des placements des pieds que l’on nous martèle avant d’apprendre à bouger le corps et en particulier le visage (on a vu cela dans tous les arts martiaux!). Un parallèle très utile est fait avec notre attitude lorsque nous touchons un obstacle imprévu comme…une toile d’araignée.
Un autre exercice de relation consiste à saisir la main d’un partenaire (comme un bonjour)et à exercer des pressions, le partenaire devant suivre ce qui est initié.010Yoga Egyptien
La deuxième partie de La Sagesse du Corps se compose en partie du Yoga Egyptien.
Ce Yoga comporte des postures identiques à celles qui nous viennent de l’Inde mais il présente toutefois des variantes qui lui sont propres et qui se caractérisent par la verticalité, les qualités rééducatrices de l’axe vertébral, la force de la nuque, le développement de la concentration et sur les phases de respiration (silencieuse ou en…chant).  Les poings et mains exercent des pressions sur des points particuliers du corps, certains identifiés comme des points Shiatsu, décidément tout est lié.
Cette deuxième partie est elle-même subdivisée en plusieurs niveaux.
Le Yoga Egyptien est un très bon système de préparation à la lutte, Allen nous démontrera par ailleurs quelques mouvements ayant pour base cette approche.017Epilogue
Même si j’avais tâté de la méthode, pratiquer avec Allen est quelque chose de très intense qui vous fait pénétrer au plus profond de votre être. Véritable puits de science martiale et médicale sans oublier toutes les parties historiques dont il a connaissance, il est de plus très sympathique et très ouvert. Une expérience à renouveler sans aucun doute.
Thanks Allen for your very interesting teaching, un grand merci à Léo Tamaki qui m’a fait découvrir cet art, à Sébastien Place et  Arnaud Lejeune qui organisent les venues et qui m’ont mis dans leur agenda et merci à toutes les personnes qui se sont déplacées pour l’évènement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.