+32 473 63 99 30

Ami, ennemi…

Ami, ennemi…

Lors d’une réunion, il y a quelques années, j’ai entendu ce mot « ennemi » sous prétexte que je venais d’une autre fédération qui n’était pas forcément ni vraiment « amie ». Cela était peut-être dit avec humour mais je n’aime pas trop avoir des ennemis, alors être « classé » dans cette catégorie a un peu atteint mon petit moi profond.
Sans vouloir jouer le grand philosophe, en étant « ennemis » sur le tatami et aux alentours, nous nous éloignons vraiment des idéaux de l’Aïkido, enfin les idéaux « idéaux » car chacun sait que l’homme aime se créer des ennemis et que même dans notre art, cette attitude est monnaie plus que courante .

Mais comment se crée-t-on des ennemis?
Il n’y a pas vraiment de mode d’emploi mais cela est souvent dû, à mon humble avis, à une incompréhension et certainement à un manque de communication.
Par exemple, on peut faire une action, un geste ou une initiative qui nous plaisent ou qui nous semble amener du bien quelque part mais qui seront mal perçus par quelqu’un, le bien pour nous n’est pas forcément le « bien » de l’autre. Et voilà, le germe de l' »ennemi » commence à se répandre alors que on l’aurait pu en discuter du style : « Pourquoi as-tu fait cela? Cela ne me plaît pas » et la réponse : « j’ai fait cela pour telle et telle raison mais mon idée n’était pas de blesser une ou plusieurs personnes, ni de viser quelqu’un en particulier ». Le dialogue aurait certainement pu désamorcer l’éloignement car souvent les ennemis d’aujourd’hui étaient les amis d’hier. J’ai eu (et ai encore certainement) des « ennemis » ou du moins des personnes (même de la famille) qui pensaient que nous étions dans cet état et j’ai moi-même éviter ce dialogue mais maintenant qu’il ne sont plus là, partis a tout jamais, je regrette amérement de ne pas avoir pris le temps de leur parler.

Et puis souvent, les gens ne se parlent plus, ils vivent par procuration derrière leur écran. Eh oui, la réthorique ami/ennemi s’empare maintenant des nouvelles technologies et non contente de s’emparer des blogs, elle a envahi maintenant les réseaux sociaux. On ne convoque plus son « ennemi » à huit heures au champ du corbeau après l’avoir navré de son gant, on le supprime maintenant de ses amis Facebook, Twitter et autres.
Et la morale de ces quelques lignes est : « DIALOGUONS« , que ce soit entre fédérations, goupements, associations et le plus important…entre personnes….

quote-l-ennemi-est-bete-il-croit-que-c-est-nous-l-ennemi-alors-que-c-est-lui-pierre-desproges-153321

4 réponses

  1. Léo Tamaki dit :

    Il semble en effet que renaissent aujourd'hui avec beaucoup de véhémence des luttes entre les groupes d'Aïkido en Belgique. (Mais nous n'avons rien à vous envier comme tu le sais.) Quels que soient les motifs de chacun je suis trop souvent sidéré d'apprendre les actes, attitudes et mots employés lors de ces querelles. Le désaccord n'excuse en aucun cas l'incorrection et appeler l'autre un "ennemi" me semble la porte d'entrée vers des dérives qui devraient être évitées.
     
    Bon courage 😉
     
    Amicalement,
     
    Léo

  2. Steph dit :

    Hello Léo,
    Merci de ta visite. Et content que le stage à Arlon se soit bien passé, j'en ai eu de très bons échos.
    Oui, les luttes de fédération perdureront toujours à mon avis car les égos seront toujours là.
    A moins que les gens ne fassent preuve de plus d'ouverture vers les autres courants, écoles, etc. mais ce n'est pas gagné 🙂
    A bientôt.
    Steph

     

  3. daniel dit :

    J'apprécie grandement ton point de vue. La pratique du budo aurait du, je pensais comme un gamin , nous permettre de nous( ré)unir plutôt que nous désunir; L'égocentrisme de l'homme est arrivé à un point tel qu'il est difficile de s'en défaire.  
    Je pense aussi que c'est le choc de cultures différentes comme on peut parler de culture d'entreprise, ce concept s'étend facilement aux fédérations, voire au dojo Ouvrons nous à la multiculturalité !
    Très bonne pratique et bon stage avec Mr Martin
    Daniel 

  4. Steph dit :

    Bonjour Daniel,
    Eh oui, l'ego surdimmensionné et l'égocentrisme sont vraiment les ennemis du Budo et très peu cherchent à se défaire de cet état.
    Mais je pense que tout n'est pas perdu, je vois de moi des initiatives dans l'Aïkido qui vont vers le contraire et également dans des arts nouveaux comme l'Aunkai qui réussit à rassembler des gens de tous horizons autour d'une même pratique et c'est vraiment bien.
    Bon stage avec Léo, dommage que cela tombe à la même date que Mickaël Martin mais il est toujours difficile de concilier les agendas.
    Bon week-end
    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.