+32 473 63 99 30

Enseignant

Stéphane Crommelynck

_DSC7949

5ème Dan Aïkido, Stéphane pratique les arts martiaux depuis plus de quarante ans.
Il a découvert l’Aïkido en 1977 avec René Vanhenten, un des pionniers de la discipline en Belgique.

C’est à cette époque qu’il rencontre Tamura Sensei, un maître exceptionnel, qui deviendra le phare de sa pratique et allait à tout jamais influencer sa recherche et son enseignement au gré des séminaires suivis sous sa conduite.

Après une pratique de quatre années, il entreprend quelques voyages et met l’art en veilleuse jusqu’en 1988, période depuis laquelle il s’investit assidument en pratiquant dans plusieurs dojos avec divers professeurs, en suivant nombre de stages avec les noms les plus connus de la discipline et en s’essayant à d’autres voies.

Il enseigne depuis 1994 dans différents endroits et en milieu scolaire, a créé son propre Dojo à Chaumont-Gistoux en 2002 et un nouveau cours à Bruxelles, au Centre Perou en 2014, après avoir été professeur pendant près de dix ans au Suki Dojo au coeur du Quartier Européen.

En 2007, il fait la connaissance de Léo Tamaki qui va lui faire découvrir un aspect différent de la pratique, jusqu’alors très physique, et changer totalement sa vision des arts martiaux. Dès sa première visite en Belgique, il va devenir sa référence en Aikido.

Grâce à ce professeur et ami, il va rencontrer des enseignants et des Maîtres d’exception tels les Senseis Akuzawa Minoru, Kono Yoshinori, Allen Pittman et surtout Hino Akira Sensei dont le sens du geste va le marquer de façon très forte et dont il va grandement s’inspirer dans son étude du Budo.

Outre l’Aikido, Stéphane a également pratiqué et étudié le Katori Shinto Ryu, le Tai Ji Quan, plusieurs styles de Yoga, le Qi Gong et le Shiatsu Zen Masunaga.
Le Shiatsu reste une de ses passions, une recherche nourrie par une formation professionnelle avec Elisa Carpiaux et des stages suivis depuis avec plusieurs maîtres dont notamment Stéphane Vien (Montréal, Québec).
Une activité qu’il exerce maintenant dans son cabinet de Bruxelles (www.kusa.be).

Aujourd’hui, sans nullement rejeter aucune école, le sens de ses cours est résolument orienté Kishinkai, c’est à dire un enseignement dans une recherche constante, une martialité cohérente, une réelle bienveillance et dans la joie permanente.