+32 473 63 99 30

Le coeur du taureau

Le coeur du taureau

Lors de la journée de Master Class, Allen Pittman a débuté le cours, une fois n’est pas coutume, par une série de questions-réponses posées par chaque participant.
Si de prime abord, cela m’a un peu ennuyé au début et d’autres aussi, je pense, force fut de constater qu’une grande richesse a émané des réponses en faisant appel à des traditions oubliées ou à des concepts inconnus de la plupart des participants et, avec le recul, c’était une superbe façon d’entamer la journée, chacun pouvant exprimer ses attentes et désidératas.Allen01Je pense qu’Allen avait basé son cursus sur la journée entière, les personnes qui sont uniquement venues la matinée sont donc peut-être restées sur leur faim.
Il faut savoir que notre hôte a une vision particulière du temps, lorsqu’il explique de faire tel exercice 33 jours et puis un autre 33 jours et encore un et puis un autre 34 jours et puis…recommencer, il a vraiment fait cela, il a pris le temps de le faire.Allen03Malheureusement, peu de personnes sont à même de faire de tels efforts car la plupart d’entre nous se contentent d’une pratique « de loisir » alors que là on rentre dans une autre dimension qui se rapproche vraiment de l’esprit martial ou d’une perpétuelle recherche.
Pour en revenir aux « questions réponses », je fus le premier désigné et donc pris au dépourvu, je demandais « comment bouger légèrement lorsqu’on est lourd? ». La réponse fut assez longue et je garde beaucoup d’éléments pour moi 😉 mais en résumé, si on a un physique lourd…on restera lourd…Allen04De nombreuses questions étaient bien particulières et se remettaient au cas de la personne comme cette jeune pratiquante qui avait quelques problèmes pour effectuer les chutes Aikido. Allen examina conscieusement chaque vertèbre et la nuque puis lui « prescrit » des exercices pour travailler les « muscles profonds » de l’abdomen, ce qui doit parler à certains car c’est un des éléments importants dans le travail Kishinkai.Allen02Une autre personne demanda comment bien s’endormir et nous commençâmes à nous masser les yeux de différentes façons.
Chaque réponse avait une partie théorique et ensuite pratique par l’exécution de mouvements tirés de la Sagesse du Corps.allen08

Mais l’élément qui m’a le plus frappé, et auquel je réfléchis depuis ayant des personnes autour de moi souffrant de cette pathologie et n’étant moi-même pas exempt mais de façon plus légère, fut la question relative à la poursuite de la pratique martiale après une opération du coeur.
Il y a deux réponses à cette question, la première venant de civilisations aujourd’hui disparues est de…manger un coeur de taureau face au soleil…la deuxième plus allopathique est que le coeur contient énormément de taurine naturelle qui serait profitable au palpitant déficiant.
Une réponse à deux faces et il y allait en être de même le reste de la Master Class, Allen enchaînant les éléments venant d’anciennes traditions et des exercices s’y reliant. Le Yin et le Yang dans chaque geste, ce qui peut soigner peut aussi tuer, ce qui est proche peut être dangereux, ce qui est derrière nous est plus mortel que ce qui est devant (ce qui donnera bien évidemment un débat sur les positions Ushiro!).Allen07Comme lors de sa dernière visite, le stage fut partagé en trois parties, la Sagesse du Corps proprement dite, le Yoga Egyptien (que j’ai eu grand plaisir à repratiquer) et ensuite la Danse des Amazones, la partie plus orientée « combat » de la méthode.
Dans ce chapitre, un mélange d’arts chinois et de luttes venues du fond des temps, il n’y pas de place pour le jeu ou le sport et on ressent que si Allen est historien, thérapeute, un peu rebouteux et plein de choses, il est surtout garde du corps et formateur en la matière.Allen05J’avoue n’avoir aucune connaissance en lutte mais les techniques et gestes démontrés  ont quand même posé question aux Aikidokas présents en particulier au niveau de la « tête », centre névralgique et suivant Allen la « cible » en situation de combat, idée que je partage amplement.
D’autres questions arrivèrent dans les esprits mais le fameux temps nous était compté.
Le dimanche se termina avec le sourire présent sur tous les visages.Allen06Une journée très riche et un plaisir d’écouter Allen que ce soit dans le dojo, au restaurant ou durant les temps libres tant ses connaissances dans une multitude de domaines sont immenses.
Rendez-vous est déjà pris pour un nouvel épisode qu’il me tarde de découvrir.
Et le coeur de taureau…

Quelques images dans notre galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.