Shiatsu

Celui qui travaille avec ses mains est un ouvrier manuel. Celui qui travaille avec ses mains et sa tête est un artisan. Celui qui travaille avec ses mains, sa tête et son cœur est un artiste.

Saint François d’Assise

Entre tradition et modernité

Le shiatsu est un art vivant, en constante évolution. À l’image du cerisier, ce sont ses racines fortes et profondes qui lui permettent de continuer à grandir et à se transformer. Encore aujourd’hui, aux quatre coins du monde, de nouvelles générations de praticiens contribuent à la croissance et à l’ennoblissement de cet art millénaire venu d’Asie.

Un peu d’histoire

shiatsu-massage-japonaisComme bien des traditions anciennes, les origines du shiatsu se perdent dans la nuit des temps. Qu’il soit venu d’Inde, de Chine ou d’ailleurs, c’est son passage au Japon qui en fera éventuellement celui que l’on connait aujourd’hui. Avec le temps, le shiatsu finira par prendre racine d’Est en Ouest et du Nord au Sud, s’adaptant aux milieux et aux époques qu’il traverse et s’enrichissant au fil des années.

Au début du 20e siècle, il fait son apparition en Occident, notamment grâce aux enseignements de Namikoshi et de son ancien élève, Masunaga. Le shiatsu connaîtra alors la première grande scission de l’époque moderne, alors que Masunaga s’éloigne de la pratique de Namikoshi pour développer un shiatsu basé sur les méridiens et la recherche d’équilibre physique, psychologie et émotionnel selon le modèle oriental.

Le shiatsu : voie d’équilibre

Au-delà des couleurs propres aux époques et aux différentes « écoles », deux éléments transcendent toutes les formes de shiatsu : la recherche d’équilibre et la présence constante et attentive du thérapeute pendant toute la consultation. Cela étant dit, le shiatsu se caractérise également par l’utilisation de plusieurs outils extrêmement précieux, dont

la théorie du Yin et du Yang;
la théorie des cinq éléments;
le Bo shin (observation),
le Setsu shin (palpation),
le Mon shin (interrogatoire) et le Bun shin (écoute et observation globales);
la lecture du hara (Kyo/Jitsu);
les méridiens classiques et les méridiens de Masunaga;
les katas traditionnels.

Grâce à ces outils, le thérapeute en shiatsu est à même d’évaluer l’état de son client et d’élaborer une stratégie d’intervention à la fois globale et précise. Son objectif : répondre aux besoins particuliers du client et l’inviter à atteindre un équilibre physique, psychologique et émotionnel. Enfin, chaque personne étant unique et en constante évolution, chaque shiatsu le sera également.

Les bienfaits du shiatsu

Le shiatsu est une approche à la fois préventive et thérapeutique qui s’intéresse aux causes des problèmes de santé plutôt qu’à leurs symptômes. Recevoir un shiatsu de façon régulière ou ponctuelle aide à :

Améliorer la souplesse des tissus musculaires
Soulager les douleurs musculaires et articulaires
Lutter contre l’insomnie
Réduire les symptômes de la ménopause
Équilibrer le système nerveux
Diminuer les maux de tête
Redonner de l’énergie
Lutter contre la fatigue
Améliorer la digestion (constipation, ballonnement)
Stimuler la circulation sanguine et lymphatique
Augmenter la concentration
Calmer et gérer ses émotions
Diminuer les douleurs menstruelles
Traverser les moments difficiles : séparation, deuil, déménagement, examens, etc.

Enfin, le shiatsu est un excellent complément à des suivis en physiothérapie, en chiropratique, en ostéopathie et même en psychothérapie.

Avec Stephane Vien
Initié aux arts martiaux dès l’âge de neuf ans, Stéphane Vien pose sans le savoir les premiers jalons de son parcours professionnel. En 1980, âgé d’à peine 19 ans, il dirige déjà une école d’arts martiaux. Sa carrière d’enseignant était lancée! Fidèle à lui-même, Stéphane ne s’arrête pas là. Il commence, à partir de 1983 des études en shiatsu et en médecine chinoise.

Dès 1985, il mène de front sa carrière d’aide-enseignant et de thérapeute en shiatsu. En 1993, Kiné-Concept, une école réputée de massothérapie (Montréal, Canada), lui confie la mission d’élaborer la formation de shiatsu-do et de shiatsu selon le Maître Masunaga. Depuis, Stéphane, qui supervise toujours le programme, s’active à former la relève praticienne et enseignante en shiatsu.

Aujourd’hui, fort de plus de 30 ans de carrière, Stéphane transmet son savoir, son savoir-faire et son savoir-être au Canada et ailleurs dans le monde. En plus de la formation d’un an en shiatsu selon le Maître Masunaga, il donne des conférences et des formations intensives sur différents sujets : lecture du visage, kiologie, lecture périphérique des méridiens, etc.

Parallèlement à son enseignement, Stéphane poursuit sa pratique privée auprès de ceux qu’il appelle ses « professeurs ». Ses longues années d’expérience lui ont en effet permis de réaliser que c’est auprès de sa clientèle qu’il retire les plus précieux enseignements sur l’humain et sa capacité de guérison. Aujourd’hui, on vient d’aussi loin que d’Europe pour profiter de son expertise et de son savoir-faire.

En savoir plus via son site : www.stephanevien.com

Retrouvez également un entretien exclusif avec Stephane Vien paru dans le Magazine Dragon.

Stephane Vien donnera plusieurs séminaires en Belgique en juin et juillet 2017 :
– Vendredi 16 juin : Atelier Shiatsu lors du Week-End Corpore
– Mercredi 21 juin : Stage Shiatsu et Aïkido au Sakura Dojo de Bruxelles
– Samedi 24 et dimanche 25 juin : Formation en Kiologie à l’Ecole de Shiatsu Kajudo
– Lundi 26 juin : Stage Shiatsu et Aïkido au Sakura Dojo de Chaumont-Gistoux
– Du 01 au 04 juillet : Stage sur la posture et les trois Dan Tien à Namur

Si vous désirez nous rejoindre du 16 au 18 juin lors du We Corpore à Chaumont-Gistoux (25km au sud de Bruxelles), suivez ce lien : http://www.sakuradojo.be/inscriptions-week-end-corpore/

Retrouvez -nous également via la page facebook : www.facebook.com/ateliercorpore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *