Voici quelq’un d’assez connu dans le petit monde de l’Aïkido et que j’aurai la chance d’avoir comme maître de stage d’ici quelques jours. J’avais déjà publié un post sur lui dans l’ancien blog car il avait rendu visite à notre petit Dojo en mars 2007.
De ce stage, je garde évidemment un merveilleux souvenir et des techniques que je répercute souvent lors des cours mais aussi un sentiment mêlant l’amertume et le sens de l’humilité. Nous n’étions que 16, certains n’ayant pas su saisir la chance de le rencontrer, mais Nebi nous avait donné cours comme si nous étions 100, multipliant les explications et se dépensant sans compter, lui qui a l’habitude d’être reçu avec tous les "honneurs" dans les nombreux pays et dojos qu’il visite au fil des années, un bel exemple à suivre.

 nebi

Un exemple de respect aussi lorsque l’on voit sa façon d’agir envers Tamura Senseï, certains prendront celà comme du "lèche bottes" mais je suis certain qu’il n’en est rien. Quand il place les zoris ou lors du pliage du hakama de Sensei, ce n’est pas de la forfanterie mais un véritable respect qui se dégage de son attitude. D’ailleurs, il n’a rien a gagner, lui qui est reconnu dans un grand nombre de pays et par près de 10.000 pratiquants en tant que directeur technique. Des pays parfois très lointains, en preuve l’Azerbaidjan, la Slovaquie, Israel pour ne citer qu’eux. Vous pouvez trouver plus de détails en rapport avec son organisation sur le site web Eurasia.
Enseignant à de nombreuses troupes d’élite telles la police turque ou certaines forces spéciales israéliennes, il s’avère également un grand spécialiste de la pratique du tanto qu’il démontre très souvent avec une lame réelle, assez impressionnant.

 nebi-en-israel

Nebi aime le côté martial, c’est un fait, et aussi les entraînements "extrêmes" du style de courir pieds nus dans les bois (un peu partout en fait) avec parfois quelques coupures comme il aime à le rappeler. Dans ma petite vie d’aikido, je pense que c’est la personne en laquelle j’ai le plus ressenti le "danger", j’entends par là le fait que on pourrait très vite passer de vie à trépas. Pourtant, c’est un personnage très sympathique, jamais le dernier à plaisanter et nous lançant toujours en nous voyant "tiens, j’ai vu de la Belgique par là"… mais redoutablement efficace avec un grand "E". Une petite vidéo très bien faite qui donne une petite idée…  

 

13 thoughts on “Nebi Vural

  1. Coucou Steph :)

    Un joyeux anniversaire avec 2 ou 3 trains de retard, Monsieur le Capricorne :)

    Vu de ma fenêtre (je suis loin de m’y connaître en Arts Martiaux, disons que mon regard s’est affiné au contact de Léo) il y a dans le regard de Nebi Vural l’acuité et la vigilance d’un fauve.
    Je décèle aussi un grand respect. A sa manière à lui. Qui s’exprime au travers de cette efficacité.
    Il me semble que cet homme va au bout de lui même et vous pousse en dehors de vos propres limites.

    Ce doit être une sacrée expérience que de pratiquer avec lui!
    Et je conçois sans peine qu’il puisse allumer des warning dans la tête.

    Bon stage!

    Bizz

    Montaine

    Ps : j’aime bien quand tu viens ponctuer nos discussions de filles ;)

  2. Vidéo très intéressante, Merci :-)

    Et surtout je te souhaite de bien profiter de ton stage dans les jours à venir. Je suis certaine que tu nous reviendras avec un article plein d’idées et d’émotions nouvelles. Un peu le but des stages quoi… ;-)

    Quant à Nébi Vural… C’est un Guerrier… C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit quand je l’ai vu pour la première fois. Il est de ces personnes qui vous font vous mettre en position de garde dès qu’on les perçoit dans une pièce. Il nous faut nous mettre sur nos gardes car on ne sait pas quand ça viendra, mais cela viendra dès que l’on ne fera plus attention.

    Il me fait souvent toujours penser à cet extrait de Paolo Coelho :
    “La racine latine du mot <> révèle sa signification : c’est la capacité à répondre, à réagir.
    Un guerrier responsable a été capable d’observer et de s’entraîner. Il a même pu être <> lorsque, parfois, il s’est laissé surprendre par une situation et n’y a pas répondu, ni réagi.
    Mais il a retenu la leçon ; il a adopté une conduite, il a écouté un conseil, il a eu l’humilité d’accepter de l’aide.
    Un guerrier responsable n’est pas celui qui porte sur ses épaules le poids du monde ; c’est celui qui a appris à reconnaître les défis de chaque instant.”

    A mes yeux ma remarque n’a rien de négatif :-) Ce n’est pas une critique non plus. Je le respecte énormément. TRES impressionnant, aussi bien du côté humain, que du côté martial.

  3. UH! Je suis verte ! Le système ma “bouffé” les mots entre guillemets :-S
    Le premier contient “responsabilité”
    Le deuxième contient “irresponsable”

    Vive les bugs du système ^o^

  4. Heuhhh, moi, je ne vais rien oser dire:-(
    Mais bon stage steph:-)Et bonjour Laurylyan et Montaine. Au plaisir de vous relire toutes les deux.
    Emma

  5. Hello Montaine,
    Oui, on peut considérer Nebi comme un fauve, celà est une bonne définition. Mais attention, même si sa pratique est très martiale, il ne blesse personne ;o), le contrôle est toujours là, parfois limite mais sans aucune mauvaise intention.
    Tu as de la chance d’avoir Léo comme guide, c’est qqun que j’apprécie fortement.
    Quant aux ponctuations de discutions, c’est un plaisir de vous lire et d’apprendre du beau texte :-)
    Bizzz

  6. Mmmm, oui je me demandais ce que voulait dire ces blancs…merci pour le 2ème post.
    Le texte est très bien choisi, est-ce tiré du “manuel du guerrier de lumière”, je l’ai et l’ai lu il y a longtemps, je ne me souviens plus trop.
    Guerrier, c’est un mot qui lui convient, j’aime bcp sa pratique. Maintenant, certains ne l’apprécient pas trop à cause de ce côté “guerrier”. Mais pratiquer avec lui reste quand même très très intéressant, j’espère pouvoir retranscrire le “vécu” du stage.
    Merci et à tout bientôt.

  7. Tiens finalement, ce texte est un beau sujet de post, si tu le permets…

  8. Salut Emma,
    Ben, je connais tes idées et ton ressenti, on en a déjà parlé “in private”. Chacun a le droit d’apprécier ou pas, et je comprends très bien ton silence :-)
    Ca fait plaisir de te revoir.
    Gros bisous.

  9. …Le texte est très bien choisi, est-ce tiré du “manuel du guerrier de lumière”…

    Tout à fait Monsieur! :-D

  10. Tiens finalement, ce texte est un beau sujet de post, si tu le permets…

    Le texte n’est pas de moi, donc je n’ai rien à “permettre” :-)

    Aussi n’hésite pas à puiser chez ce grand bonhomme (P. Coelho) et fais-nous un bel article avec ;-)

  11. Merci, je vais l’épousseter de ce pas et bien le relire…
    Bisous

  12. Pingback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>