Que serait la vie sans les rencontres? Elles nourrissent quelque part notre moi profond et nous permettent également d’être des clés dans la progression de notre art et dans l’avancée de notre vie.
Rencontres

Ces rencontres peuvent se passer de différentes façons, on peut directement être relié à la personne, être réticent ou alors parfois déçu.

003Voici quelques années, je fus interpellé par des articles parus sur internet et sur un blogue (terme canadien) à propos du Shiatsu proposé par Stéphane Vien.
Nous avons correspondu, partageant nos expériences sur le Shiatsu (bien que les miennes soient très minimes), la santé, les arts martiaux, la vie de tous les jours.
Une amitié virtuelle en somme.

009Et là, la rencontre réelle a fait que j’ai eu l’impression que l’on se connaissait depuis toujours (je sais, je parle souvent de cela).
Vraiment, j’ai rencontré un ami mais aussi et surtout un Maître, avec une sensation identique à celle lorsque je rencontre un maître de Budo et que je me dis « voilà, c’est çà ».
En outre, notre hôte est vraiment très accessible, malgré ses grandes connaissances et son énorme expérience, il reste présent pour tous, pour répondre à une question ou pour indiquer le sens d’un travail.
Voici donc un petit résumé sur une journée, la formation durait quatre jours mais je n’ai pu prendre part qu’à une, pris par le stage de Léo à Bruxelles.

033Rencontrer l’énergie de la personne
Je parle beaucoup de rencontres dans ce post, c’est ce que j’ai le plus ressenti dans l’enseignement de Stéphane, aller à la rencontre de l’autre, de son énergie, de ses tourments, de ses déséquilibres.

023Un parallèle, au fond, qui se retrouve dans notre pratique martiale.
Après un épisode questions/réponses et une partie théorique sur la lecture périphérique des méridiens, nous entrons dans le vif du sujet avec quelques exercices qui me semblent familiers, comme par exemple avancer vers une personne qui doit signifier le moment où elle ressent une forme de malaise ou de danger mais également portant sur le contact avec l’autre, avec son énergie ou arriver à créer le lien entre le ciel et la terre (Ten Chi Jin…).

011L’appel du méridien
Passé ce moment de formation, nous apprenons à ressentir « l’appel du méridien ». Pour celles et ceux qui pratiquent le Shiatsu, il y a de nombreuses sortes de diagnostics mais une fait autorité en la matière : la lecture du Hara.
Ici, si bien sûr cela entrera en ligne de compte, l’approche est différente.
En premier lieu, observation de comment la personne se place sur le futon, ensuite approche et là déjà instinctivement un côté nous appelle.

015Ensuite placement des mains à des endroits « clés », chakras, points de rencontre (encore…) ou points source. Dès le toucher, une sorte de « déclic » nous indique le sens du Méridien, vers le haut du corps, vers le bas du corps, à gauche ou à droite et plus tard quel méridien sera le plus « en demande ».

038Le laboratoire
Stéphane a une manière particulière de travailler car nous ne restons jamais avec le même partenaire, le laboratoire se passe de façon à ce que vous soyez donneur ou receveur et ce en changeant à chaque fois de partenaire et de rôle.
Une vision bien parlante car très présente dans notre école d’arts martiaux.

012Les énergies sont à chaque fois différentes et circulent de façon parfois totalement opposées, être touché par certaines personnes est tantôt agréable ou parfois dur et idem lorsque l’on touche quelqu’un, les sensations ne sont jamais identiques.
Evidemment, il y a de nombreuses « formes » et cela est assez éprouvant d’à la fois tenter d’assimiler et de ressentir, mais c’est tellement enrichissant.
Conclusion
En conclusion, j’ai passé une journée fantastique entouré d’une magnifique énergie, buvant les paroles de Stéphane qui a un enseignement très précis et bien vivant sans être dénué d’humour, ce qui fait que le temps passe quand même trop vite.

030 Je n’avais plus fait de Shiatsu depuis un petit temps mais je n’ai pas été perdu par les explications simples et bien humbles de notre hôte.
Cela m’a remis sur les rails si je puis dire et m’a fait découvrir de nouvelles directions que ce soit dans l’art du Shiatsu ou dans mon chemin martial car les ponts sont nombreux.
Il ne me reste plus qu’à me remettre dans l’étude.

007Même si cela n’est pas fini (épisode 2 lors du stage de Léo ce vendredi), je tiens à remercier Stéphane pour son enseignement tout simplement extraordinaire, ses bons conseils, sa disponibilité pour chacun et sa bonne humeur lors des cours ou des repas partagés ou autour du verre de fin de journée, sa compagne France pour sa grande gentillesse, Véronique et Benoît pour l’organisation et le merveilleux accueil, mes amie(e)s présent(e)s que j’ai eu beaucoup de plaisir à revoir et toutes les personnes avec qui j’ai échangé, ce fut de merveilleux moments.

039La suite ce vendredi 24 juillet au Centre Pérou de Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *