+32 473 63 99 30

Wake Up…

Wake Up…

Un texte qui va mettre en alerte certains qui dorment très peu…tout comme votre serviteur…
Selon une récente étude, le timing du sommeil reflète l’intelligence: les personnes avec des QI (quotients d’intelligence) plus élevés tendent à être plus actifs la nuit et à se coucher plus tard, tandis que ceux avec des QI plus bas tendent à se coucher plus tôt.
Le manque de sommeil peut entraîner l'obésité, l'hypertension et de manière générale réduire l’espérance de vie. La somnolence réduit quant à elle la performance mentale, et est à l’origine de nombreux accident de la route par exemple.

Mais les horaires du sommeil font partie des sujets qui font débat depuis quelques années, plus particulièrement la corrélation entre le moment du sommeil (plutôt le matin ou plutôt le soir) et l’intelligence, écrit le scientifique Robert Alison dans un article du Winnipeg Free Press qui fait un tour d'horizon des nombreuses publications scientifiques dédiées au sujet.
Satoshi Kanazawa et ses collègues de la London School of Economics (LSE) ont mis à jour des différences significatives dans les préférences de timing du sommeil entre les individus en fonction de leur QI. Selon Kanazawa, les humains ancestraux étaient diurnes, et l’évolution vers des activités plus nocturnes est une «nouvelle préférence de l’évolution» qui se retrouve chez les individus plus intelligents et dénote un «niveau de complexité cognitive plus élevé».
Cette étude vient plutôt à l’encontre de l’idée reçue selon laquelle «le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt», et plusieurs études qui cherchaient à la prouver: En 2008, Marina Giampietro et son équipe avaient trouvé que les personnes «du soir» ont tendance à être moins fiables, moins stables émotionnellement, et plus enclins à souffrir de dépression, d’addictions ou de troubles du comportement alimentaire. Des chercheurs de l'Université de Columbia ont également trouvé que se coucher tard et dormir peu rend les adolescents plus susceptibles de basculer dans la dépression et même de faire des tentatives de suicides.

Le site du Christian Science Monitor propose un quizz pour savoir à quelle catégorie, des oiseaux de nuits ou des alouettes du matin, vous appartenez. Pour rassurer ceux qui se sentent coupables de faire la grasse matinée, le site Wired avait quant à lui déjà listé en 2008 trois avantages de dormir tard: nous avons en général besoin de plus de sommeil que ce que nous pensons, les personnes qui sont «du soir» sont plus créatives (citant encore une étude de Marina Gampietro) et se réveiller trop tôt est plus stressant (l’hormone du stress, le cortisol, est en plus grande quantité dans le corps à 7 heures du matin).

4 réponses

  1. Lou dit :

    ralalala, que de bonnes excuses ^^

  2. Steph dit :

    :-), Merci Lou!

  3. Laurylyan dit :

    Rhalala ! Qu'est-ce que c'est que je dois être intelligente alors d'après cette étude ! Même que ça doit me sortir des trous d'oreilles tellement que la cervelles déborde !

    Ah ben non, ça ne déborde pas ! P'têt bien qu'finalement j'suis pas aussi intelligente que c't'étude veut m'le faire croire…
     
    Zut! J'ai encore été trompassionée à l'insu de mon plein gré !  Déçue là !
     
    😉

  4. Steph dit :

    Hello,
    Euh oui, il y plusieurs cas de figure dans cette étude mais on doit être dans la même branche 🙂 Les couche tard…
    Chez moi aussi, ca ne déborde pas donc…ex-aequo…
    Bizz
    Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.