Impermanence, encore

Impermanence, encore

Il y a quelques jours, il s’est passé une chose étrange lors d’un de mes cours de Yoga.
Bien sûr, vous allez me dire qu’il s’agit là d’un fait anodin. Pourtant, pour moi, il a été très significatif. Après presque deux ans passés dans ce cours, j’ai enfin CHANGE de place.
Oui, oui, je me suis mis ailleurs alors que durant tous ces mois, j’étais resté religieusement dans le même coin, alignant même mon beau tapis pour qu’il reste bien parallèle aux lattes de bambou du sol. J’avais déjà fait le coup dans mon cours précédent ou là aussi, sur un an et demi, j’étais resté bien collé au radiateur.
Et que dire? Cela m’a fait du bien et placé dans une autre énergie de travail.

J’ai donc repensé à l’impermanence, un des piliers du Yoga et également de la vie, pour ceux qui la vivent évidemment.
J’avais écrit déjà un article dans ce sens dans les jours qui avaient suivi mon opération péritonique et je l’ai relu avec plaisir.
Le temps passant, je repense de plus en plus aux formes impermanentes et je me dis que ma vie sera bien trop courte pour réaliser tout ce que j’aimerais faire.
Le Bois 3 a ceci de clair qu’il doit toujours découvrir, toujours réaliser, toujours créer et il est certain que la non permanence amène quelques frustrations.
L’impermanence, à l’ère de technologies de plus en plus avancées, s’empare de nos vies quotidiennes et des gens avec qui nous nous lions d’amitié par écrans interposés disparaissent souvent de nos vies même après avoir parfois passé des heures à discuter de tout, de rien ou de choses plus profondes.
Une impermanence également qui se trouve dans la vraie vie puisqu’il arrive que nous nous lions avec des personnes, que nous partageons avec elles et puis elles disparaissent sans trop crier gare et sans que nous ne sachions exactement le pourquoi.
Cet état rejoint la non permanence de l’existence avec des disparitions qui nous font prendre conscience de la fugacité de notre court moment sur terre.
On voit cela aussi avec des gens qui partent habiter à l’autre bout de la terre ou avec des élèves qui nous quittent ou encore des personnes avec qui nous nous lions et qui change d’état en devenant parent ou autre.

Oui, l’impermanence fait partie indéniable du cycle de la vie, pareille à un mandala conçu méthodiquement avant qu’il se dissolve et de ne plus réapparaître.
Jusque dans la pratique de l’Aïkido, enfin du moins dans ma petite pratique.
Les techniques que je faisais il y vingt ans et plus n’ont plus rien à voir avec ce que fais maintenant et continuent d’évoluer au fil des rencontres, des stages mais aussi de mes ressentis personnels.
Finalement, je me réalise dans l’impermanence. Contradictoire, n’est-ce pas?

2 Comments
  • RAYMOND EMMANUELLE
    Posted at 13:43h, 12 mars

    Bonjour Steph,
    c’est un très beau post. Très juste et ample et apaisé autant qu’apaisant et très interpellant. L’impermanence je pense n’est pas l’absence. C’est plutôt le changement oui. Si parfois certains êtres disparaissent de nos vies, momentanément ou pas, cela ne signifie pas qu’ils n’existent plus même dans la relation je crois. c’est juste qu’ils ne sont plus là où on avait l’habitude de les rencontrer. D’ailleurs nous aussi parfois nous changeons de place:-)))) Les myriades de petites particules sablées qui s’envolent dans l’infini du vent par le souffle des moines tibétains qui ont mis tant d’application et de temps à les intégrer dans les mandalas disparaissent elles au sens où elles n’existent plus? Elles changent juste de forme:-))) Enfin je crois:-)))
    bonne journée et dans l’impermanence de nos vies, certaines amitiés même webiennes ne disparaissent pas complètement en fait:-)))
    Joli dimanche ptit belge:-DDDD

    Emmanuelle

  • Steph
    Posted at 13:58h, 12 mars

    Hello Emma,
    D’accord avec toi. Preuve en est de la non disparition totale des particules et autres avec ta…réapparition et ce même sur les réseaux que l’on dit sociaux.
    Beau dimanche et belle semaine de soleil 🙂
    Steph

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.