L’Anatomie Poétique au We Corpore

L’Anatomie Poétique au We Corpore

L’anatomie poétique ( épique et ludique ) a comme objectif de proposer des « laboratoires de conscience du corps par le geste et pour le geste »IMG_2963

Elle s’inspire de 3 sources principales :

Les chaines musculaires GDS

Approche kinésithérapeutique globale, riche et complexe, développée par Godelieve Denys-Struyf à partir de l’observation du langage du corps. Elle décrit 6 grandes dynamiques et pulsions comportementales humaines en résonance avec 6 postures de référence mobilisées par 6 ensembles musculaires (muscles et aponévroses).

Un des aspects importants de la méthode réside dans la conscience de l’os en soi qui permet de reprogrammer le geste juste car le « mode d’emploi du corps » est écrit dans la forme osseuse.

L’anthropologie du Geste de Marcel Jousse

Il a étudié, à partir des traditions orales, le fait que tout apprentissage se fait, dès la petite enfance, grâce à notre faculté de mimer, ou de « rejouer » ce que nous percevons du monde.

Il a donné à ce processus le nom de« mimisme » et d’ « intussusception », (mot dont l’étrangeté m’amuse !).

L’énergétique chinoise

A partir des lois universelles du macrocosme et du microcosme observées depuis la nuit des temps, l’énergétique chinoise décrit notre corps comme le lieu où se joue l’interaction de cinq éléments et de six énergies.

Comme les Chaînes Musculaires GDS, elle utilise analogies, symboles et archétypes, pour exprimer tout ce qui est en résonance avec ces cinq éléments et leur interaction.

AP_ADU_1Ces 3 sources additionnées à mes formations de théâtre et de kinésithérapie ont nourrit les 3 thèmes principaux abordés : la théâtralisation de l’anatomie, l’intégration dans le mouvement de l’élasticité des os, les interactions mimétiques des différentes parties du corps.

SetWidth125-autoporttrait-Intervenant : Alain d’Ursel

Issu d’une famille sensible à l’art, Alain d’Ursel commence dès ses 16 ans à se pencher
sur le théâtre et la poésie en créant notamment une scène de pantomime et réalisant
sa première mise en scène.

A 18 ans, il décide d’entamer des études de médecine pour ensuite se diriger vers l’architecture à St Luc (Bruxelles). Il tiendra aussi une librairie pendant une année.
C’est à la suite de ce parcours que le déclic, qui va orienter sa vie professionnelle, se fait. Il décide de s’investir davantage dans le domaine artistique en commençant plusieurs démarches. D’abord vers la danse, ensuite vers l’enseignement Grotowski, pour aboutir, en 1974, à faire le choix de suivre la formation à L’école Jacques Lecoq à Paris.
Attiré par le théâtre thérapeutique, il donne en parallèle avec sa formation, des cours
dans un Centre pour enfants psychotiques. Il termine chez J.Lecoq en 1976 en gardant l’envie de travailler à la fois le théâtre et l’aspect scientifique et décide de faire des études de kinésithérapie.
Il cumule ses études par une formation sur les chaînes musculaires (Godelieve Denys Struyf) et fera son mémoire sur cet enseignement.  Dès la fin de ses études, il commence à travailler avec Madame Struyf et son équipe dans son centre médical. Il donne également des cours et des stages sur les chaînes musculaires tout en continuant le théâtre en l’enseignant.
Avide de connaissances et de découvertes, Alain d’Ursel continue à suivre d’autres formations :
– La technique F.M.Alexander, qu’il suit en Belgique et Angleterre
– Une formation en Chi Qong
– Une formation en médecine chinoise.
Il participe également depuis 1993, au projet européen de la Fondation Yehudi Menuhin consistant à intégrer des artistes en milieu scolaire pour développer l’équilibre et la tolérance des enfants. Il est aussi professeur dans une école supérieure de Kinésithérapie.
Aujourd’hui, Alain donne des stages dans le monde entier.
Si vous désirez nous rejoindre lors du We Corpore ou pour plus d’infos, suivez ce lien
Corpore sur Facebook : www.facebook.com/ateliercorpore

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.