L’erreur technique

L’erreur technique

Ah l’erreur technique, des mots souvent entendus…”ce n’est pas juste”, “cette façon n’est pas correcte”, “il fait autrement”, etc.
Eh bien , je vous livre une énigme : et si l’erreur technique n’existait pas?
Car qu’est-ce une erreur technique?
Ce n’est jamais qu’une façon de faire différente de la nôtre.

L’Aïkido est né d’un génie des arts martiaux appelé O Senseï qui a ensuite enseigné à des dizaines de professeurs qui à leur tour ont formé des enseignants qui en ont formé d’autres et nous voici arrivés avec des mouvements qui ont quand même fait une longue route pour parvenir jusqu’à nous. En fait, il y eu plusieurs routes suivant le même but mais pas le même trajet et c’est pour cela que nos techniques seront un peu différentes d’un autre.

Nous ne faisons que redistribuer ce que nous avons reçu de nos divers enseignants qui sont les palliers en dessous des personnages précités et les palliers au dessus pour nous, pratiquants… Il suffit de suivre quelques stages pour se rendre compte de l’importance de l’offre “technique” et chacun fait ses propres choix finalement, un peu lorsque après avoir goûté certaines cuisines, une aura forcément notre préférence.

L'”erreur technique” est particulièrement présente lors des examens et en particulier lors des examens “ceintures noires” car là, le professeur ne juge plus et le pratiquant est jugé par d’autres gradés qui ont parfois une approche différente de l’art, en particulier lorsqu’un examen reprend des pratiquants formés dans diverses écoles. Lors des examens kyu, c’est différent car le professeur connait ses élèves.
Dans les examens Dan Kishinkai, le professeur du candidat fait partie intégrante du jury et donc il connaît très bien le travail, le parcours et les particularités de vie de celui qui présente.

Personnellement, j’évite de dire “ce n’est pas juste” et, lors des examens, je ne juge pas totalement sur la technique. Bien sûr, il y aura des principes immuables tels que le centrage, l’attitude, la recherche du déséquilibre, la distance, etc. mais d’autres critères entrent en ligne de compte. Est-il assidu?, Etait-il doué au départ? A-t-il des problèmes physiques? De concentration? Sent-il le mouvement? De quelle école vient-il?
Brefs, les questions sont légions et il y aura toujours des adeptes de l'”école unique” et par là même de l'”erreur technique”…

2 Comments
  • Philippe Albisor
    Posted at 17:11h, 10 mars

    SEUL LES PLUS COURAGEUX ARRIVERONS A EXPLOITER LEURS ERREURS TECHNIQUES AVEC FORCE ET SINCERITE ET ILS POURRONT DEPLOYER TOUT LEUR SAVOIR SANS CONTRAINDRE
    LES UKES SOLICITES POURRONT COMPTER SUR L’AMITIE DE TELS TORIS ET AVANCE SANS PEUR DANS LEUR RECHERCHE…

  • Steph
    Posted at 18:17h, 10 mars

    Bonjour Philippe,
    Merci du commentaire mais je ne comprends pas trop ce que tu veux dire.
    Bien amicalement
    Stéphane

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.