Merci…

Merci…

Ce dernier week-end avait lieu notre traditionnel Kagami Biraki, je vous remercie pour votre présence nombreuse et encore il y avait de nombreux absents. Comme les kamis étaient avec nous ;o), l’espace fut juste suffisant, nous n’aurions pas pu accepter plus de public…je n’ai pas compté exactement mais je pense qu’il y avait facilement une cinquantaine de pratiquants et un peu plus de 100 spectateurs.

Chaque année, je me demande si il y aura foule et chaque année nous devons trouver d’autres subterfuges pour accueillir de plus en plus de monde ; cette fois nous avons pu compter sur notre ami Olivier qui nous avait fourni des tables et bancs de brasserie ce qui a permis de créer une sorte de gradins, merci à lui. Les participants à la démo ont tous fait bonne figure, même les plus petits, il faudra juste un peu plus les canaliser à la prochaine édition car ils furent un peu « bavards » leur tour passé. On sentait quand même la tension inhérente à ce type d’évènement, nous avions répété (sauf votre serviteur ;o) mais il y a toujours le facteur stress qui entre en ligne de compte, il n’empêche, il faut du courage pour venir présenter un travail devant une telle assemblée qui n’a d’yeux que pour vous. A mon sens, cela fait aussi partie de l’éducation martiale et prépare à bien des aspects à affronter au cours de la vie que ce soit des examens ceintures noires, Aïkikai, des examens scolaires ou des présentations de toutes sortes à effectuer en public. Comme vous avez pu le voir, j’ai travaillé avec quasi toujours le même uke, Olivier qui est un pratiquant de notre dojo frère à Bruxelles, le Suki Dojo, chaque année, il est présent malgré qu’il sait que sa soirée ne sera pas de tout repos ;o), merci pour sa collaboration et aussi à HP, professeur d’un Dojo de l’école Iwama qui nous a fait part de son travail. Moment émouvant à la fin de la présentation fut la remise des cadeaux par des enfants satisfaits de leur progression dans notre modeste dojo, de bonnes bouteilles de vin, des pralines (miam, miam…) et quelqu’un aussi qui se souvient chaque année de ma passion pour l’huile d’olive de qualité et qui cette fois encore m’a fait présent d’un peu d’or liquide d’exception.


Les gâteaux et douceurs confectionnés par les parents étaient à nouveau délicieux, on finira par parler de notre Kagami dans le monde entier, on en parle déjà à Bxl comme l’endroit avec les meilleures pâtisseries…Le saké chaud a coulé à flots et la modération ne fut pas vraiment de mise. Un bon repas asiatique en petit comité a clôturé ce beau moment en compagnie d’élèves très proches et de parents parmi les plus anciens de notre dojo…Merci du fond du cœur et à l’an prochain…

1 Comment
  • Rose
    Posted at 15:55h, 14 janvier

    Mais ou sont les pralines?? ce fut un bon Kagami ;o)

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.