+32 473 63 99 30

La Sagesse du corps au We Corpore

La Sagesse du corps au We Corpore

Voici le premier article destiné à présenter La Sagesse du Corps développée par Allen Pittman. Ce texte est issu du blog d’Erwan Cloarec, élève français d’Allen. A noter qu’Allen Pittman animera une Master Class du 15 au 18 mai en Belgique, ce accompagné d’Erwan.

La méthode est basée sur  les mouvements naturels du corps; Je sais que l’expression est sujette à bien des interprétations : qu’est ce qu’un mouvement naturel? Un de ces mots pièges qu’on croit tous comprendre sans être certains de parler de la même chose… Ici, il s’agit juste de mouvements que nous avons tous déjà executé a cours des étapes de notre croissance, car ils possèdent tous une fonction intrinsèque dans les processus de renforcement du cou, du dos, des membres, dans l’appropriation de l’espace qui nous entoure et dans la rencontre avec l’autre.  » Vous le savez déjà ». wob1Jusqu’à la station debout, ces mouvements réexplorent les mouvements de l’enfant, et c’est sans doute ce qui donne cette sensation de familiarité et de confort à ceux qui les pratiquent. Les mêmes mouvements, qui servent d’abord à « revenir dans son corps »,  pratiqués plus intensivement (mais toujours progressivement) produisent un renforcement et un assouplissement général et harmonieux du corps. Ce qui est intéressant c’est que ces mouvements sont en quelques sortes « pré-pédagogiques ». Je ne sais pas si l’expression est juste, mais j’entends par là qu’il s’agit de mouvement auto-appris,    avant que l’apprentissage postural conventionnel (quant il a lieu…) ait pris le pas : « Tiens toi bien » : une notion vague qui varie aussi selon les cultures et les époques.wob2Avant aussi que les contraintes sociales, notamment celle du travail vienne achever l’oeuvre « orthopédique », que l’ergonomie s’essaie ensuite à corriger. Avant enfin (et là je pense à nous autres pratiquants d’arts    martiaux…) que l’on s’astreigne à d’innombrables heures de postures contraignantes et parfois traumatisantes…en cherchant à redécouvrir le « mouvement naturel »…wob6Les étapes supérieures de la Sagesse du Corps couvrent le moment où l’homme, devenu « libre de ses mouvements » (encore un sujet philosophique passionnant) s’aventure à la rencontre du monde (il ne l’a    fait pour l’instant qu’en rampant ou à quatre pattes, c’est à dire, bas et avec une pression sanguine particulière due à la position horizontale du tronc, une importante mobilisation des muscles    du dos et du cou…). Il va être en mesure de transférer les expériences acquises au sol, notamment au niveau barorecepteur et propriocepteur (sans compter les experiences liées à l’odorat, au    goût, à l’ouïe, etc), et d’en développer de nouvelles. Dans l’apprentissage du monde, la rencontre avec l’autre est fondamentale et on explore alors les notions d’espace individuel, d’espace    social, etc. On expérimente aussi les différentes façons d’entrer en contact avec l’autre : poignée de main, miroir, embrassade, méfiance ou attirance, etc…SAGESSE CU CORPSC’est le domaine d’expression des arts et jeux corporels : la danse, le théâtre qui s’intéressent à la codification gestuelle, à la création de sens par le recours à des gestes archétypaux perceptibles par l’autre, avant même le recours à la parole, tous les jeux, sports, etc, et bien sûr les arts martiaux, qui naissent de la nécessité de se protéger lorsque l’autre nous est hostile, et éventuellement, de le mettre    hors d’état de nuire (à nous ou à d’autres). Dans la Sagesse du Corps, cet aspect est abordé dans la « danse des Amazones », qui s’intéresse aux techniques les plus simples, universelles…et    efficaces de mettre un terme à une agression. Le domaine de l’autre inclut bien évidemment la notion de soin (le « Care » très à la mode actuellement … pour le meilleur et le pire) et le massage occupe une place importante dans la Sagesse du Corps.  wob4Intervenant : Sébastien Place
Sébastien pratique l’Aïkido. Il a commencé par la pratique d’un style proche de l’Iwama Ryu pour s’orienter ensuite vers des professeurs proches de Sugano Seiichi tels Jacques Horny et Christophe Depaus. Il est enseignant et cofondateur du Togishi Dojo avec Michaël Adragna.  Il est  également rédacteur en chef du magazine Flash Aïkido pour l’Association Francophone d’Aïkido. Pratiquant les styles Aïkikaï depuis une dizaine d’années,  Sébastien découvre le style Kishinkaï lors de sa rencontre avec Léo Tamaki. Il étudie aussi le Shiatsu auprès d’Ivan Bel avec lequel il co-publie des articles traitant d’arts martiaux sur le site Fudoshinkan. Il étudie en complément le Hino Budo et se passionne pour la Sagesse du Corps d’Allen Pittman. Sa rencontre avec Allen a profondément modifié sa perception des arts martiaux et lui a permis de trouver une voie plus personnelle au sein de laquelle il peut épanouir sa pratique. Il publie régulièrement des articles liés aux arts martiaux et la culture asiatique sur son blog http://togishidojo.com.
En savoir plus sur La Sagesse du Corps :
Le site d’Allen Pittman
Le Blog d’Erwan Cloarec
Interview passionnante d’Allen Pittman par Leo Tamaki
Si vous désirez nous rejoindre le we des 21 et 22 juin, suivez-ce lien!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.