Chronique du jesaistoutiste

Chronique du jesaistoutiste

Il y a quelques temps, j’avais publié un post sur les langages du tatami, j’avais omis de développer l’analyse d’une autre créature des tatamis, j’ai nommé le jesaistoutiste (prononcer jesétouiste…)
Le jesaistoutiste fait partie d’une espèce disséminée de par le monde puisqu’on en retrouve sous toutes les latitudes, il n’est donc pas l’animal d’un seul climat…
Chacun en a déjà rencontré, j’en suis sûr…

3366779659_5663568742 par vous

On peut facilement reconnaître le jesaistoutiste à sa connaissance phénoménale des arts martiaux en général et de l’Aïkido en particulier, connaissance qu’il aime faire partager au plus grand nombre. J’ai longtemps pensé qu’il s’agissait peut-être d’une technique semblable à celle d’un cobra hypnotisant ses proies, les uke et tori en l’occurrence, simulacre assez imparable car l’adversaire se retrouve souvent saoulé de paroles et découragé à attaquer, laissant le jesaistoutiste prendre le dessus…
Le jesaistoutiste n’est pas seulement masculin (bien qu’ils soient grandement majoritaires) mais existe également en version féminine (on parle là de jesaistoutistienne), ce qui permet peut-être leur reproduction à grande échelle.
On a pu observer différentes espèces de jesaistoutiste, il y a celui qui formé dans une certaine jungle avec un hypra grand maître qui ne connaît que les limites de son territoire et n’accepte pas d’autres formes, la sienne étant la seule permettant de survivre, si vous croisez ce type, il vous remettra à coup sûr dans le droit chemin, votre art étant nettement inférieur au sien…
Il y a aussi le jesaistoutiste pratiquant depuis peu, ayant suivi quelques stages, pensant posséder la science infuse et d’avoir reçu toute la connaissance du maître en quelques heures. Celui-là, contrairement aux autres types, parlera moins mais vous fera sentir sa néo grande expérience par une forme de dédain à votre égard vous signifiant de cette façon vos erreurs de cheminement, ce malgré parfois vos dizaines d’années de pratique. De cela, le jesaistoutiste n’en a cure ayant eu plusieurs vies et étant un doux mélange de réincarnation entre O Senseï, le Bouddha et Shiva…

3367603148_bd99b2b4a9 par vous

Une autre branche du jesaistoutisme amène à tenter de bloquer constamment vos mouvements en vous expliquant ce « qui ne va pas », la formidable capacité auditive du jesaistoutiste explique probablement cela, en effet il est capable d’entendre le nom de la technique avant vous et doté d’une intelligence bien au dessus de la moyenne, il sait ce que vous allez faire EXACTEMENT.
Prenons l’exemple de Katadori Ikkyo, eh bien le jesaistoutiste SAIT précisément qu’IL va attaquer en katadori et que VOUS allez faire Ikkyo, ce qui lui permet d’anticiper magistralement et de se contracter (particularité jesaistoutiste…) afin d’essayer de vous bloquer.
Formidable, n’est-ce pas ?
Et si par malheur, vous réussissez à passer, ce ne sera jamais parfait car le jesaistoutiste aurait pu vous tuer d’un coup mais, magnanime, vous aura laissé la vie sauve. Si vous passez (en bon budoka) un autre mouvement, vous serez dans l’erreur car seul le jesaistoutiste détient la verité. De toute façon, vous aurez droit à un débat très longuet portant sur sa connaissance et surtout votre méconnaissance…
Comment combattre le jesaistoutiste ? voilà une chose bien difficile car il est pratiquement invincible, une bonne solution est d’user de stratégie en lui dictant par exemple que vous ne connaissez pas grand-chose à l’art, le jesaistoutiste se sentant en situation supérieure vous laissera plus ou moins tranquille (cas vécu qui m’est arrivé pas plus tard qu’il y a quelques jours…)
Il y a probablement encore bien d’autres espèces mais ma connaissance jesaistoutistienne n’est pas encore complète et puis je ne sais pas tout…pas encore ;o)

 

4 Comments
  • rose
    Posted at 17:50h, 19 mars

    ha ha excellent…

  • Jean-Claude
    Posted at 17:52h, 20 mars

    Excellent, un avatar ou une variante est ce que David Dumas appelle l' »instrugiaire ». Ce mot, mélange entre « instructeur » et « stagiaire », désigne celui que nous avons déjà tous rencontré en stage (donc stagiaire) et comme il y a beaucoup trop de monde pour que vous ayez bien compris ce qu’il fallait faire devient votre « instructeur ».

    Excellent cet exposé sur le « jesaistoutisme » !

  • nicolas
    Posted at 11:20h, 22 mars

    Excellent ! Une particularité de cet animal semble être sa capacité à se reproduire quel que soit le style, le lieu voire le nombre d’années d’expérience :-). A noter qu’il arrive bien vite à convertir de nouveaux éléments à sa façon de procéder.

    Un Aikidoka, pour une pratique par le corps et non la parole.
    Nicolas

  • olivier
    Posted at 17:29h, 02 avril

    ah ah j’ai bien rigolé… bonne description de l’espèce que existe aussi dans d’autres sphères que le tatami 🙂

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.