Position des pieds et autres…

Position des pieds et autres…

Nous apercevons souvent lors des cours, surtout chez les débutants, des positions de pied incorrectes au point de vue Aïkido. Il est évident que ces positions différeront suivant l’art martial pratiqué.
Un arbre ne vit que tant qu’il est sur ses pieds et ces organes sont les plus près de la terre et véhiculent de ce fait l’énergie de notre belle bleue…
En Aïkido, on peut retenir deux positions générales :
La position hanmi ou Sankaku Kamae

L’Aikido est né le jour où O Sensei a décidé d’abandonner la position de pieds en carré (shikaku = 4 angles) du Daito ryu et qu’il a adopté la position triangulaire (sankaku = 3 angles) appelée hanmi (parce que l’on ne présente que la moitié du corps à l’adversaire). Cette position hanmi est à la base de l’Aikido. Elle permet une mobilité très grande dans toutes les directions de l’espace. Elle est utilisée également en Aiki-ken et en Aiki-jo.
La position Hitoemi

Il existe en Aikido une deuxième position de pieds moins connue et tout aussi fondamentale appelée hitoemi. En Aikido, on peut passer en permanence de hanmi à hitoemi et à hanmi. La position hitoemi ouvre le pied avant au maximum. Ce faisant elle permet à l’axe du corps formé par la colonne vertébrale d’effectuer une rotation maximum dans la direction indiquée par le pied avant. Les hanches ne font que suivre, c’est la colonne vertébrale qui est le moteur du mouvement.
Pour que les pieds puissent continuer à être bien placés ;o), il faut aussi les entretenir, ce que beaucoup oublient. Et pourtant, voilà deux éléments, non seulement piliers de la pratique mais également centres de toutes les énergies du corps, en particulier dans la plante du pied, je vous renvoie aux ouvrages traitant de la réflexologie, un pur bonheur pour ceux qui ont déjà testé…
Incroyable mais vrai, nous sommes nombreux à nous désintéresser totalement de la partie du corps qui subit le plus de stress dans une journée. Chacun de nos pieds est composé de 26 os, de cartilages et d’un réseau élaboré de muscles, de tendons et de ligaments….
Les pieds supportent notre poids lorsqu’on se tient debout et en absorbent encore plus lorsque nous bougeons. En résumé, si nos pieds ne sont pas en bonne santé, nous ne le sommes pas non plus car il nous est impossible d’ignorer des pieds endoloris mais ces douleurs peuvent même modifier notre démarche et notre maintien et entraîner une panoplie de problèmes secondaires (crampes dans les jambes, douleurs aux genoux et mal de dos). De plus, la contrainte des chaussures fait que nos pieds sont en permanence mal traités et privés d’aération. Il ne faut donc pas négliger d’en prendre soin afin de limiter les désagréments.
“Le sourire vient des pieds” dit-on en Chine, ce qui en dit long sur l’importance à leur accorder…

Il faut absolument éviter de se déplacer à pieds nus en dehors du tatami et en particulier du vestaire au tapis, non seulement votre hygiène s’en ressentira mais il s’agit là d’un grand manquement à l’étiquette.
Question hygiène, quel bonheur de les passer sous l’eau froide avant de pratiquer :-), non seulement celà les nettoyera des affres de la journée et réveillera en stimulant tous les points d’énergie…
Notre position est correcte et nos pieds “souriants”, ils ne nous restent plus qu’à avancer, ce qui peut paraître facile mais l’est beaucoup moins. Il existe une multitude de pas variant suivant les écoles et je laisse celà aux spécialistes…Les pas les plus utilisés dans notre art sont
AYUMI ASHI : La marche simple, un pied devant l’autre.
OKURI ASHI : Le pied avant initie le mouvement et l’arrière suit.
TSUGI ASHI : L’inverse du précédent.
N’oublions pas d’essayer d’être digne dans nos déplacements…Bonne marche…
Un bel article d’Ivan Bel sur les pas en Aïkido : ici
Un article de Léo sur la marche dans les Budo : ici
 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.