Un caillou…

Un caillou…

Un caillou jeté dans un étang provoque des ondes concentriques qui s’étendent à sa surface, en impliquant dans leur mouvement, à des distances différentes, avec des effets différents, le nymphéa et le jonc, le bateau de papier plié et le flotteur du pêcheur. Des objets qui existaient chacun pour soi, dans leur propre paix ou dans le sommeil, sont comme rappelés à la vie, obligés à réagir, à entrer en relation. D’autres mouvements invisibles se propagent en profondeur, dans toutes les directions, alors que le caillou tombe en agitant des algues, causant de nouvelles agitations moléculaires.
Quand il touche enfin le fond, il agite la boue, il heurte les objets qui reposaient oubliés, certains sont maintenant déterrés, d’autres eux-mêmes recouverts de sable. D’innombrables évènements, ou de micro évènements, se succèdent dans un temps extrêmement bref. Même si on avait du temps, et l’envie pour le faire, on ne pourrait pas les enregistrer tous sans omissions.
Ainsi en est-il parfois d’un enseignement, de techniques, de mouvements jetés dans notre corps et dans notre esprit venant perturber nos certitudes, nos établis, nos attitudes et le peu de connaissances que nous pensons posséder et maîtriser…
 

1 Comment
  • Laurylyan
    Posted at 11:40h, 14 mars

    La phase de doute, de questionnement, de rééquilibre est toujours bien difficile… Je te souhaite non pas de retrouver une eau calme et sans rides, mais de réussir à trouver ton centre de calme et d’équilibre au milieu de l’eau mouvante.

    Une eau stagnante est une eau qui meurt… Une eau mouvante est une eau vivante qui nourrit et enrichit.

    Quelle que soit la source de ce questionnement. il t’enrichit et j’en suis heureuse pour toi.

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.