Articles sur l'Aunkai

La Master Class Aunkai approche à grand pas et comme à chaque fois, les questions foisonnent, en particulier venant de personnes n'ayant pas encore pris place à une Master Class (si, si, ca existe…). Je tente toujours d'y répondre de la façon la plus précise mais je ne suis pas un expert, aussi cela peut souvent apparaître comme assez incomplet. 

 

Heureusement, des pratiquants et blogueurs passionnés nous font partager leur passion via la toile. Une des ces personnes est Eric Groussiliat, déjà présenté sur ce blog, qui vit au Japon et qui pratique l'Aïkido au sein d'un Dojo affilié à Saito Sensei et l'Aunkai au propre dojo d'Akuzawa Sensei, c'est dire qu'il est à la source.

Dans plusieurs posts (en cinq parties), il a traduit un article paru dans le magazine "Hiden" en octobre 2011, celui-ci est vraiment intéressant, vous pouvez le consulter ici :
Article Aunkai partie 1
Article Aunkai partie 2
Article Aunkai partie 3
Article Aunkai partie 4
Article Aunkai partie 5

"Prendre le cadre de divers styles, suivre les principes de base du bujutsu, élever le potentiel du corps, chercher à atteindre un système d'entraînement permettant de comprendre graduellement par sa propre capacité, et menant aux applications du bujutsu et aux manoeuvres du corps suivant les principes communs…"

"Rien qu'avec un mouvement subtil, on modifie la transmission de la force"

Aunkai, des bases, toujours les bases

17 et 18 avril, une nouvelle Master Class avec Akuzawa Sensei. J'avoue, je suis un peu désappointé par le manque de fréquentation, ce malgré une énergie folle dépensée en publicité et messages d'infos de toutes sortes. Je me pose des questions sur le pourquoi de la non-venue ou de l'abandon de venue, quelque chose doit coincer. 


Akuzawa Sensei

Malgré cela, ce fut vraiment un super stage, incontestablement le plus riche que j'aie vécu au niveau Aunkai. Peut-être parce que je comprends un peu mieux, peut-être parce que, justement, uniquement de très motivés étaient là et çà permet de travailler bien intensément, les raisons sont multiples mais tiennent aussi surtout à l'envie d'enseigner, de partager, de faire sentir par Akuzawa Sensei. La déception a quand même un peu disparu à la réception des nombreux messages montrant l'intérêt et la joie d'avoir pratiquer l'Aunkai.


Les mains dans le travail de Maho

Pour revenir à la Master Class proprement dite, ce fut l'occasion de revoir les bases de façon très précise et cela fut bénéfique pour les pratiquants quelque soit leur niveau.
Premier jour
Révision des bases et fondamentaux :
Tenchijin, Shiko, Maho
-Exercices de respiration en passant par les phases Tenchijin, il faut tenir assez longtemps entre chaque phase, c'était la première fois que je faisais ce mouvement en Aunkai.


L'exercice de respiration en Tenchijin

C'est un peu pareil à du Qi Gong mais les sensations sont différentes, il s'agit ici de placer l'énergie dans les kuas. les tensions dans le corps sont vraiment très palpables et la seule façon, je pense, de les atténuer est de travailler à partir des plis inguinaux. La respiration est très importante.
– Maho avec jo entre les 2 partenaires, plusieurs hauteurs. Le maho classique mais en mettant un Jo tout d'abord aun niveau du hara et puis on monte au niveau du plexus et puis du sternum. Un exercice dans lequel il faut toujours garder le Jo en contact même au changement de pied, ensuite la même chose en déplacement.

 
Le travail au Jo

– Travail au jo à deux mains, ramener le jo vers le centre du partenaire en utilisant les kuas. celui-ci absorbe et renvoie la force sans utiliser de…force.
Et la soirée est déjà passée…bigre.
2ème jour :
-Révision de la veille
-Tenchijin avec un partenaire de face et puis dos à dos.


Tenchijin avec Kiaz et Manabu

-Travail maho et maho en déplacement classique
-Exercice en saisissant ryote dori, on se relâche et on suit, en se déplaçant, en chutant, le tout en essayant de renvoyer le mouvement vers le partenaire sans tension et sans force.


Exercice en Ryote Dori : Eric et Sensei

-A nouveau des exercices de respiration en passant par les phases tenchijin, on tient assez longtemps, les tensions sont extrêmes, à tel point que nous sen venons à trembler…Seule solution, concentrer ces tensions ailleurs.
-Maho avec jo tenu dans les mains, horizontalement à hauteur des épaules de façon classique et en déplacement.
– L'exercice nommé "Bête à deux pattes" par Manu, une expression que j'ai gardé en mon for intérieur. Là, il s'agit d'un Maho dans lequel on élimine toute tension, on absorbe et on renvoie la force du partenaire. Si il y a blocage, il y a perte d'équilibre et donc…déséquilibre.
Et la soirée est déjà passée…bigre.


Acepo ambiance…

En résumé, deux très belles soirées passées à la vitesse de l'éclair suivies de repas pour le moins animés ou désanimés…
Personnellement, je me suis bien éclaté même si la fatigue était bien présente, surtout lors des après stages mais bon à l'Acepo, il y des somnifères particuliers…
Merci à tous, en particulier à Sensei, à Manabu, Nori, à Kiaz et Manu qui ont organisé la venue de main de maître, à Robert pour son accueil de frère et à Eric pour la traduction vraiment impeccable.
Il y a encore quelques photos sur ce petit site

Aunkai dans quelques jours en Belgique

Pour la cinquième fois, Akuzawa Minoru Sensei nous rendra visite pour partager la discipline dont il est le fondateur : l'Aunkai.


Akuzawa Sensei

Des balbutiements des premières venues à l'initiative de Léo Tamaki à cette nouvelle tournée, le nombre de pratiquants et d'intéressés s'est bien développé. Nous sommes maintenant un petit groupe de fidèles en Belgique à le suivre et à essayer de pratiquer les exercices le plus souvent possible, certains plus que d'autres.


Shiko

Je me réjouis grandement deretrouver tous les pratiquants de divers arts et courants venant de pays bien différents comme le Japon, la Hollande, la Belgique et bien sûr la France, berceau européen de l'Aunkai avec un un assez grand réservoir de passionnés amené par nos amis qui seront du voyage pour la plupart : Kiaz, Manu, Tanguy, Tangi et Christophe (il y en a peut-être d'autres que je ne connais pas).
Je suis sûr que cette édition sera à nouveau très riche.

Pour
Vidéo de démonstration


Maho en déplacement

Akuzawa Sensei sera à Bruxelles pour deux soirées les 17 et 18 avril de 19h30 à 22h00.
Dojo Acepo
Rue Metsys, 91
1030 Bruxelles
1 cours : 35€ / 2 cours : 60€
Toutes les infos sur www.master-classes.eu

Que peut apporter l'Aunkai?

Voilà une question récurrente lorsque l'on parle d'Aunkai ou d'ailleurs d'autres Master Class. Qu'est ce que ca peut apporter à ma pratique martiale et en à l'occurence à l'Aïkido qui est l'art que je cotoie le plus?


Tenchijin par Akuzawa Sensei (©helenerasse.com)

En premier lieu, je dirais qu'il est toujours intéressant de confronter ses acquis à d'autres disciplines car nous sortons là du carcan dans lequel nous tombons bien souvent. En deuxième lieu, la relativité par rapport à l'efficacité car se retrouver face à Akuzawa Sensei vous met bien en doute et pour avoir goûter à ses Kote Gaeshi et autres projections, je puis vous dire que cela "déménage". Lorsqu'il avance sur vous, vous vous trouvez bien dépourvu car ses mouvements sont si déliés que l'on peut être "détruit" en un instant.


Une idée d'efficacité (©helenerasse.com)

En troisième lieu, les exercices de "Tanren", de forge du corps mais aussi de l'esprit, sont très intéressants pour travailler votre axe, le sens de votre force et votre souplesse, du moins c'est mon ressenti. Je pratique assez régulièrement les mouvements de base que sont Maho, Tenchijin et Shiko, j'y trouve une certaine plénitude. J'essaye bien sûr de les adpater à mon propre physique, par exemple souffrant de problèmes aux genoux, je descends beaucoup moins que prescrit.


Applications martiales (©helenerasse.com)

J'ai aussi une grande attirance pour les "push-out' que je fais faire très souvent à la fin des cours Aïki, les élèves apprécient vraiment ces mouvements différents des Kokyu Ho. En résumé, il y a beaucoup à prendre, les gens qui ont tenté l'expérience reviennent pour la grande majorité, c'est dire que cela est bénéfique.
Akuzawa Sensei sera à Bruxelles pour deux soirées de Master Class les 17 et 18 avril, toutes les infos sur www.master-classes.eu ou en me contactant directement.

Aunkai, la pierre souple

Cette dernière semaine fut le théâtre de la quatrième Master Class Aunkai dans notre petit pays et c’est toujours un plaisir d’accueillir Akuzawa Sensei et nos amis pratiquants Aunkai qu’ils soient japonais, français, hollandais ou belges.

Après une prise en charge à la sortie du train et l’hébergement dans un hôtel vraiment surprenant au cœur de Bruxelles, le Mozart qui est un vrai palais des mille et une nuits, nous faisons route vers le dojo. Celui-ci est à nouveau bien comble et on peut revoir des têtes bien connues et d’autres nouvelles. Pour la première soirée, c’était assez calme, Sensei parlant beaucoup et de la difficulté de rendre la traduction exacte de ses propos, malgré la virtuosité de la traductrice. Le fait de beaucoup parler aura certainement refroidi plus d’un néo pratiquant, avide de découvrir cette méthode basée sur la structure du corps, c’est du moins ce que j’ai entendu par la suite. 

Pour les plus anciens, les explications furent assez constructives car ceux-ci avaient déjà une petite connaissance (assez grande pour certains) du sujet. Il faudra attendre la dernière heure pour se mettre en action et essayer d’appliquer la théorie et également le fait de faire ressortir le fruit des entraînements en solo. 

 Une nouveauté, toutefois, dans la préparation basée sur les étirements avec un exercice ou l’on se retrouve en semi lotus (en fait le Makko-Ho du cœur et intestin grêle) avec un partenaire qui se met debout sur les cuisses en en poussant les cuisses avec les mains. Dans cette posture, obligation de mobiliser les « kua » (pli inguinal) car impossibilité de résister musculairement. Douloureux mais enrichissant.
Le deuxième soir fut beaucoup plus dynamique avec la mise en action directe des « tanren », en particulier Maho et Shiko pour passer à des exercices « Maho » en déplacement avec partenaire, vraiment intéressants. 

A chaque Master Class, Sensei nous fait découvrir de nouveaux aspects. La dernière était surtout basée sur les chutes, pour celle-ci, ce fut une sorte de « Shihonage » effectué suivant les principes Aunkai, assez difficile pour un aikidoka prisonnier, parfois, de la technique alors qu’en Aunkai…il n’y a pas de techniques.

Au fur et à mesure des stages Aunkai, je me rends compte de cela, il faut se « fabriquer » un corps capable de réagir, de prendre l’équilibre, de générer une énergie interne sans user de techniques comme nous l’entendons bien sûr. Par exemple, mettre son pied dans cette position, la main comme ci, se déplacer comme cela. Dans l’Aunkai, rien de tout çà, on applique le principe et tout jaillit spontanément. 

Cette fois, j’ai eu beaucoup plus l’occasion de ressentir le travail de Sensei, on aurait dit qu’il voulait me communiquer quelque chose absolument, j’ai été très touché par cela, même si mes vieux os ont bien souffert…En particulier sur un kote gaeshi ou j’ai vraiment eu l’impression que ma main explosait littéralement, sensation étrange que je n’avais jamais ressentie auparavant. Oui, c’était vraiment mon sentiment, Akuzawa Sensei, à la fois dur comme la pierre et souple comme l’eau…
Merci à tous!!!
Quelques photos du stage sont visibles dans notre galerie.