+32 473 63 99 30

Facebook, lointain passé et Nostalgie

Facebook, lointain passé et Nostalgie

Je ne suis pas vraiment un féru de Facebook, j’y vais rarement et ne suis pas vraiment les évolutions de mes quelques contacts…je reçois d’ailleurs pas mal de messages de gens totalement inconnus qui veulent être mes « amis » et auxquels (je m’en excuse auprès d’eux) je ne réponds pas.

Un Dojo virtuel…

A croire que nous sommes  dans une course effrénée à l’amitié, à celui qui aura le plus d’amis et qu’importe si l’on connaît la personne ou pas alors qu’il s’agit quand même de quelque chose de précieux (à mes yeux) et que l’on ne distribue pas à la légère….Je m’y étais mis comme cela par curiosité sans plus et je ne pense pas y rester éternellement. Tout ceci ne relève que d’un avis personnel et ce qui ne me convient pas conviendra à d’autres qui trouveront cela utile et agréable…

Second Life…

J’ai parfois l’impression que les relations virtuelles prennent le dessus sur le réel, il suffit de voir « Second life » ou chacun peut s’inventer une nouvelle vie complètement différente de celle vécue.
Le seul point positif fut la retrouvaille avec quelqu’un que je n’ai plus vu depuis au moins 25 ans et qui a connu mes laborieux débuts en Aïkido à Braine l’Alleud en…1977. Il m’a laissé un message sur le « mur Facebook » reprenant à peu près ces mots « tu en as fait du chemin dans l’Aikido, moi qui croyais que tu faisais juste cela pour défoncer la tronche des gens… »
Et c’est vrai qu’à cette époque, c’était un peu ma motivation première, bercé par les exploits de l’idole de l’époque, Bruce Lee, qui arrivait à vaincre le monde entier.
Nous voulions être les plus forts et prêts à se défendre lors des soirées du samedi soir ;o))
Je me suis souvenu être arrivé dans une salle avec une chemise militaire (période punk oblige..) et être accueilli par le secrétaire du club, monsieur Nickelmans, me demandant si je connaissais l’Aïkido, ce à quoi j’avais répondu avoir vu des films de…Bruce Lee…quelle ignorance…

Bruce Lee dans Opération Dragon…

Le professeur s’appelait René Vanhenten et était un pionnier de notre art…toujours en recherche, c’est lui qui amena Christian Tissier vers notre plat pays (un article sur son itinéraire : ici). Il y eu les nombreuses pompes de diverses façons et aussi la dureté de l’apprentissage des chutes. Je me suis également rappelé qu’il y avait une salle de musculation « faite maison » juste à coté du tatami et que pour un petit supplément nous pouvions faire de la « gonflette » avant les cours, ce qui avait pour effet d’encore plus nous raidir mais bon, je pense que les profs venaient surtout du Judo ou cela était pratique courante. Il y avait aussi un jeune pratiquant arrivé du Maroc, vraiment impressionnant devenu un des piliers de l’Aïkido belge et que je retrouverai bien des années plus tard comme enseignant.  

Puis, il y eu ce premier stage avec Suzuki Sensei (je ne sais pas ce qu’il est devenu..) et puis un autre avec un certain « Tamura » ou nous avions fait un nombre incalculable de « suburi », mille disait certains et durant lequel j’ai acquis le livre « Méthode nationale » devenu pièce de collection et que je feuillette encore régulièrement. Du dojo de ce temps, il ne reste plus (je pense) beaucoup de monde en activité, hormis Christian, fils de René qui enseigne à Namur et mon ancien professeur enseignant l’Aiki professionnellement à Bruxelles.
Après quelques temps de ce régime, l’appel des voyages et d’une certaine liberté m’amènera vers de lointaines contrées me faisant délaisser quelque peu cet art merveilleux mais j’étais atteint par le virus de l’Aïkido et je savais au fond de moi que je reprendrais un jour…Nostalgie…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.