L’Aïkido, créé par Maître Morihei Ueshiba, est un art martial excluant toute forme de compétition dont les techniques, extrêmement efficaces, issues du cercle et de la spirale sont uniquement basées sur la défense. Il représente la synthèse des techniques pratiquées par les guerriers japonais durant plusieurs siècles. Cette synthèse est le fruit d’années de recherches menées par O Sensei à travers l’étude de différents styles martiaux et de réflexions philosophiques.
L’originalité de cet art est qu’il va bien plus loin que le simple combat. En effet, au lieu d’anéantir l’adversaire, le pratiquant d’Aïkido tentera plutôt de lui faire comprendre l’inutilité de son attaque et de neutraliser son potentiel agressif sans porter atteinte à son intégrité physique et sans l’humilier.

S’il s’agit bien là d’une définition « généraliste », ma pratique et mon enseignement actuels font appel à d’autres concepts tout en respectant la tradition.
Je vais vers ce que j’aime appeler le « Yin Aïkido », c’est à dire une pratique sans aucune contrainte physique qui fait appel au centrage permanent, à la connexion avec le partenaire, au minimum d’effort consenti et à une énergie circulant dans le geste et entre les deux participants. Le tout en conservant une certaine martialité.
Bien sûr, on pourrait dire là que c’est « Aïkido » mais, hélas à y regarder de plus près sur les tatamis ou le web, la réalité est autre.
Il s’agit là d’un chemin qui mêle mes diverses petites expériences que ce soit en Aïkido traditionnel, en Kishinkai Aïkido (qui est mon école de référence), Tai Ji Quan, Hino Budo, Yoga ou encore Shiatsu.
Tout cela a construit une pratique assez personnelle qui est la petite mienne et qui, j’espère, vous intéressera.


Avec Stephane Crommelynck
J’ai découvert l’Aïkido il y a plus de 40 ans en 1977.
Après avoir rencontré nombre de maîtres et développé une pratique assez physique mais néanmoins faisant appel à une certaine énergie, tout à changé il y a une dizaine d’années lorsque j’ai rencontré Leo Tamaki qui m’a fait découvrir une toute autre facette de la discipline, une remise en question qui persiste encore aujourd’hui grâce aux nombreux stages que je suis sous sa conduite.
Grâce à ce professeur et ami, j’ai eu la chance de rencontrer des maîtres exceptionnels tels Akuzawa Minoru, Allen Pittman, Kono Yoshinori ou encore Hino Akira qui ont ajouté diverses visions à mon enseignement.
Je me consacre maintenant  à l’Aïkido et au Shiatsu que j’enseigne et pratique à temps plein à Chaumont-Gistoux et à Bruxelles.
En savoir plus :
Aïkido : www.sakuradojo.be
Shiatsu : www.kusa.be

Si vous désirez nous rejoindre du 15 au 17 juin lors du We Corpore à Chaumont-Gistoux (25km au sud de Bruxelles), suivez ce lien : http://www.sakuradojo.be/inscriptions-week-end-corpore/

Retrouvez -nous également via la page facebook : www.facebook.com/ateliercorpore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.